Aller au contenu
wilbur

Construction bac 160*60*60 - 10mm

Messages recommandés

Bonjour à tous,

Je me présente : "Wil" je vis dans la capitale et suis, entre autres, passionné par l’aquariophilie. J’ai toujours rêvé d’avoir un immense bac en eau de mer, mais je me heurte au problème du coût et de la place pour le moment. En attendant de m’installer professionnellement dans le sud de la France avec une grande maison pour laisser libre cours à ce rêve, j’ai le plaisir de maintenir des cichlidés du Malawi.

Il se trouve que je dois récupérer ceux de mes parents et passer sur une cuve plus grande en appartement (la bonne excuse pour changer la taille du bac…). Je consulte assez régulièrement cap-récifal, mais il est venu le moment de confronter mon projet à vos avis experts s’agissant de cette nouvelle cuve.

J’ai deux ennemis : le poids et l’argent. Je m’accommode un peu de l’argent, mais je ne souhaite pas occasionner des désordres à mon immeuble construit dans les années 70 (dalle de béton de 17 cm au 8e étage) avec une charge maximale de 150 Kg par m² … Certes, l’appart fait 50 m² et il n’y aura rien d’autre dans le salon que le bac accolé à son mur porteur, et une table sur 10m².

Je n’ai plus le choix de la taille, ce sera 160*60*60 : je me suis déjà fabriqué une rampe à LED en 160 * 40 et le meuble fait déjà 60 de large. Ce « meuble » va accueillir le bac, sa décante et un petit bac dans lequel je plante du pothos, de la maranta et autres faux philodendron pour éponger les nitrates (car les cichlidés sont de vraies machines à nitrates !).

Le meuble est en sapin, il mesure 2m*0.6 m. Les piliers sont en section de 58*58mm et les poutres sont de section rectangulaire 27*92 mm. Elles reposent pour moitié sur les piliers, y sont collées et visées (je n’avais pas assez de serre-joints pour attendre que la colle prenne – et j’ai fait ceintures & bretelles). Les poutres basses sont de section 25*70. (La planche de mélaminé sera remplacé par du contreplaqué "oukoumé" + vernis de 15 mm).

 

jp2y.jpg

bzkk.jpg

fy7o.jpg

Les pieds sont visés dans des cornières en alu de 4 mm d’épaisseur. Elles ont été taraudées et j’ai ajouté un écrou juste en dessous par sécurité (chaque pilier devrait supporter environ 100 Kg et je ne suis pas persuadé que les 3 petits filets dans l’alu suffiraient à transférer cette charge à la vis en M12 sans rompre.

 

r4xm.jpg

eg1q.jpg

wiyj.jpg

Et voilà pour une photo de l'agencement général (le meuble le long de la baie vitrée va dégager:

i23z.jpg

 

Nous voici enfin au cœur de la question : la cuve. Je ne trouve pas la cuve de mes rêves à un tarif décent (on m’annonce 585 € + frais de port sans les perçages ni la colonne humide). Elle existe certes à environ 450 € + le port, mais c’est encore sans les perçages ni la colonne sèche … Je vais donc la coller moi-même (ce qui me permet de prendre une vitre de façade en extra clair - et j'ai envie de la coller moi-même de toute façon. Ce sera mon premier "gros bac" ayant déjà collé une décante de 100L). Je ne demanderais des champs polis que pour les 2 côtés verticaux de la vitre avant, le reste sera dans des cerclages en bois et ne se verra pas => Je fais donc une économie.

J’ai utilisé les calculateurs de cap-récifal et ne suis pas totalement certain des résultats : Je limiterai le niveau d'eau à 55 cm maxi, je prends donc ce paramètre pour la hauteur (même si les vitres feront 60 cm de haut). J'arrive aux conclusions suivantes : 

- Une cuve en 12 mm d'épaisseur sera toujours plus lourde qu'en 10 mm (avec ou sans renforts);

- Les traverses sont les renforts les plus "efficients" en ce sens qu'à volume de bac donné, il y a moins besoin de matériel pour les traverses que pour les raidisseurs.

-> Donc, à part la praticité (les traverses ça peut être ennuyeux à l'utilisation) pourquoi choisir des raidisseurs croisés plutôt que 2 ou 3 traverses ?

 

Si cuve = 12 mm d'épaisseur :

Poids à vide /  à plein : 124 /656 Kg

Renforts par raidisseurs croisés : 90 mm de large * 12 => + 15 Kg à la cuve

Renforts par 2 traverses de 100 * 15mm d'épaisseur => + 4 Kg

 

Si cuve = 10 mm d'épaisseur :

Poids à vide /  à plein : 86 / 646 Kg

Renforts par raidisseurs croisés : 100 mm de large * 10 => + 11 Kg à la cuve

Renforts par raidisseurs croisés :   70 mm de large * 20 => + 15 Kg à la cuve

Renforts par 2 traverses de 150 * 10mm d'épaisseur => + 4 Kg

 

Enfin, je voudrais une colonne humide le long de la vitre arrière, mesurant 100 mm d'épaisseur par 300 mm de large. Un verre de 6 mm devrait suffire pour tenir tout cela, oubien ?

Et hop, un petit CAD de la cuve, juste pour le plaisir.

2h9t.jpg

Un 3e trois dans la colonne pour faire passer les câbles d’électricité et de commande de ma rampe à Led. Le trop-plein se fera dans la descente façon surverse  "à la Hervé" de cap-récifal-France.

Et sinon, merci d'avance de m'excuser, car je n'arrive pas avec un projet eau de mer actuellement (j'espère dans 3-5ans :)

Wil'

Modifié par wilbur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, wilbur a dit :

- Une cuve en 12 mm d'épaisseur sera toujours plus lourde qu'en 10 mm (avec ou sans renforts);

- Les traverses sont les renforts les plus "efficients" en ce sens qu'à volume de bac donné, il y a moins besoin de matériel pour les traverses que pour les raidisseurs.

-> Donc, à part la praticité (les traverses ça peut être ennuyeux à l'utilisation) pourquoi choisir des raidisseurs croisés plutôt que 2 ou 3 traverses ?

Enfin, je voudrais une colonne humide le long de la vitre arrière, mesurant 100 mm d'épaisseur par 300 mm de large. Un verre de 6 mm devrait suffire pour tenir tout cela, oubien ?

Un 3e trois dans la colonne pour faire passer les câbles d’électricité et de commande de ma rampe à Led. Le trop-plein se fera dans la descente façon surverse  "à la Hervé" de cap-récifal-France.

Bonjour et bienvenue sur CR Wilbur,

Merci pour ce bel exposé de la situation.

Oui, une cuve en 12 mm sera toujours plus lourde qu'en 10mm. Mais les quelques 10 kg d'écart ne sont en général pas ce qui conduit au choix quand la dalle est correctement dimensionnée. Une épaisseur plus forte est en principe choisie quand on ne souhaite pas de renfort (vitre en 3 appuis), pour question d'esthétique. Même si cette épaisseur plus forte diminue la transparence.

Oui encore, des traverses nécessitent moins de verre et à ce titre, plus efficientes que des raidisseurs. Mais elles sont aussi moins efficaces en récifal. En effet, bien moins pratiques à l'usage (ta 3D l'illustre bien), elles sont surtout  un écran à la pénétration de la lumière. C'est acceptable quand on utilise des sources de lumières concentrées  entre les traverses (projecteurs), c'est plus contestable quand la lumière est répartie (rampes).

Concernant l'épaisseur de verre d'un compartiment interne, quand il y a la même pression d'eau de part et d'autre de la vitre, une très faible épaisseur pourrait convenir. Cependant, pour éviter tout risque de casse (chute du décor, appui malencontreux…), on utilise du 5 mm minimum.

Je n'ai pas compris l'expression "Un 3e trois dans la colonne pour faire passer les câbles d’électricité…" ni si cela appelle une réponse.
Je ne connais pas  la particularité d'un "trop-plein dans la descente façon surverse  "à la Hervé"", sachant que ce type de surverse existe depuis belle lurette, bien avant qu'Hervé se mette au récifal.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Et Bienvenue.

Une beau projet bien réfléchit. Par contre vu que le bac n'est pas profond (60 cm), je n'aurais pas positionner la surverse à cette endroit mais dans un angle au fond à droite ou à gauche ou sur un coté. En effet, cette boite va te casser ton brassage, et il va y avoir des sédiments dans les deux angles du fond entre la vitre du fond et les vitres de cotés de la surverse qui vont s'accumuler. Enfin le positionnement du décor sera plus compliqué à cet endroit.

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous trois pour votre accueil et ces réponses.

@ Denisio :

1° merci d'avoir confirmé mes soupçons (entendre un pro le dire, ça rassure :)). Je vais donc peser le pour et le contre entre un cerclage de 10 cm de large et 2 traverses de 150 cm de large (mon besoin en lumière est bien moindre qu'en récifal et ma rampe à led est surdimensionnée. Par contre, les traverses, c'est ennuyeux pour jouer de l'épuisette ou de la ouate sur les vitres pour laver...).

Il me reste s'il te plait 2 question sur les raidisseurs :

- Autant je comprends facilement la présence des "longerons", autant je vois moins l'utilité des parties en largeur. Doivent-elles nécessairement faire la même largeur que les "longerons" (soit 10 cm dans mon cas) ? Autrement dit, pour faire mon cerclage, dois-je faire 2 fois 1576 * 100 * 10 et 2 fois 576 *100 *10 ou, puis-je limiter cette largeur à 5 cm par exemple (les vitres de côté ne sont-elles pas moins sollicitées en déformations? - Je ne suis pas certain d'avoir saisi les tréfonds de la résistance du matériau sur ce point).

- En augmentant l'épaisseur de mes raidisseurs, je peux diminuer leur largeur. Certes pas de beaucoup. Par exemple, en passant sur du 15 mm, je n'ai plus besoin que de 80 mm de large et en passant sur du 20 mm, plus que de 70 mm. Peux-tu me confirmer que prendre un longeron en verre de 10 mm et un longeron en verre de 5 mm, les deux en sandwich avec très peu de silicone entre eux me donne la même résistance qu'un bloc de verre de 15 mm d'épaisseur ? Je pense que oui, mais j'ai peur :)

Il y a 19 heures, Denisio a dit :

Je n'ai pas compris l'expression "Un 3e trois dans la colonne pour faire passer les câbles d’électricité…" ni si cela appelle une réponse.

Je ne connais pas  la particularité d'un "trop-plein dans la descente façon surverse  "à la Hervé"", sachant que ce type de surverse existe depuis belle lurette, bien avant qu'Hervé se mette au récifal.  

2° Effectivement il y avait maladresse orthographique : je pense faire 3 trous sur la vitre du fond : remontée + descente + passage des câbles électriques pour la rampe. L'idée que je désire recopier sur Hervé est celle de la descente de sécurité dans la descente normale +  le robinet au fond de la cuve. Et puisque j'y suis pourquoi pas imaginer une remontée qui ferait elle aussi double office : remontée + passage de câbles pour la rampe et je ferais que 2 trous au lieu de 3. Je vais y cogiter.

@Olivier26 : Je pense faire une double paroi sur ma surverse pour avoir une aspiration en bas (à droite et à gauche de la surverse). Les excréments de cichlidés sont lourds et sans aspiration au sol avec un brassage qui les dirige vers l'aspiration, c'est la condamnation à siphonner les petits tas chaque semaine. En revanche, ton commentaire me fait tout de même réfléchir sur la place de cette surverse et je vais me faire une maquette rapide en carton pour me représenter cela : en effet, j'aurai de meilleures possibilités pour le décors.

78kw.jpg

A suivre, pour info, je désire commander début / milieu février pour monter tout cela en mars.

Encore merci pour votre accueil,

Wil'

 

 

Modifié par wilbur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Effectivement pour la surverse c'est une solution, mais tu peux également mettre une seule plaque en diagonale, cela risque de condamner un peu plus de place vis à vis de la distance des perçages et du passage potentiel de la main entre les longerons même si on ne le fait pas tous les jours cela reste plus facile pour accéder au passe paroi. Mais ce que je vois comme avantage c'est au niveau du brassage car dans ce cas un brassage circuaire serait tout indiqué.L'autre solution consiste à faire une surverse externe :image.jpeg

Ici sur la photo tout est en 12mm d'épaisseur, longeron compris qui ont une largeur de 10 cm. Le bac fait 60cm de hauteur de verre pour 56-57 cm d'eau avec surverse externe.

Pour en revenir à l'épaisseur du verre j'aurais mis la plaque du fond (de dessous l'aquarium) en 12mm, en effet l'épaisseur de colle sera supérieure de 2 mm au niveau des cotés.

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, wilbur a dit :

1° merci d'avoir confirmé mes soupçons (entendre un pro le dire, ça rassure :)). ).

- Autant je comprends facilement la présence des "longerons", autant je vois moins l'utilité des parties en largeur. Doivent-elles nécessairement faire la même largeur que les "longerons" (soit 10 cm dans mon cas) ? Autrement dit, pour faire mon cerclage, dois-je faire 2 fois 1576 * 100 * 10 et 2 fois 576 *100 *10 ou, puis-je limiter cette largeur à 5 cm par exemple (les vitres de côté ne sont-elles pas moins sollicitées en déformations? - Je ne suis pas certain d'avoir saisi les tréfonds de la résistance du matériau sur ce point).

Heuuuuu pro, pas vraiment. Je tente simplement de mettre à profit quelques compétence au service de la communauté, de préférence sur des sujets peu abordés.

Sur la question des raidisseurs, tu as tout à fait raison : les contraintes diminuent avec la longueur. En général, on utilise la même section pour le raidisseur sur largeur, uniquement pour esthétique. Le calculateur simule la face la plus sollicitée, c'est à dire la plus longue. Rien n'empêche de simuler une cuve de longueur égale à la largeur pour déterminer le raidisseur approprié sur la largeur. 

Il y a 19 heures, wilbur a dit :

- En augmentant l'épaisseur de mes raidisseurs, je peux diminuer leur largeur. Certes pas de beaucoup. Par exemple, en passant sur du 15 mm, je n'ai plus besoin que de 80 mm de large et en passant sur du 20 mm, plus que de 70 mm. Peux-tu me confirmer que prendre un longeron en verre de 10 mm et un longeron en verre de 5 mm, les deux en sandwich avec très peu de silicone entre eux me donne la même résistance qu'un bloc de verre de 15 mm d'épaisseur ? Je pense que oui, mais j'ai peur :)

Oui, tu peux augmenter l'épaisseur pour raidir… ton raidisseur. L'incidence n'est pas négligeable et je préfère cette solution sur des bacs longs, pour diminuer la largeur du raidisseur qui deviendrait vite encombrant. Ainsi, sur mon bac de 1000L L:1,8 m - l:0,8m - H 0.7m en 12mm, j'avais 2 raidisseurs de 12 mm contrecollés, soit 24 mm d'épaisseur, sa largeur était assez réduite à 90mm si je me souviens bien. Sur les largeurs, je n'avais qu'une seule épaisseur de 12 mm. Dans ce cas, pour obtenir des caractéristiques équivalentes, en effet il faut que les deux épaisseur soient très solidaires, donc avec un minimum de colle. N'hésite pas à les presser aux serre-joints avant de les coller à la cuve.

Il y a 19 heures, wilbur a dit :

2° Effectivement il y avait maladresse orthographique : je pense faire 3 trous sur la vitre du fond : remontée + descente + passage des câbles électriques pour la rampe. L'idée que je désire recopier sur Hervé est celle de la descente de sécurité dans la descente normale +  le robinet au fond de la cuve. Et puisque j'y suis pourquoi pas imaginer une remontée qui ferait elle aussi double office : remontée + passage de câbles pour la rampe et je ferais que 2 trous au lieu de 3. Je vais y cogiter.

Le principe utilisé par Hervé et bien d'autres avant lui est encore très courant. Principalement pour les aquariums clé en main, esthétiques, sans trous latéraux : un trou pour la descente ; un pour la remontée ; un pour les câbles électriques plus éventuellement un pour la sécurité, ou bien un seul trou plus important ou passent les gaines/tuyaux dédiés à la descente et au câblage, ou bien encore une gaine sèche et une autre humide. Si ces solutions prévalent avec des aquariums du commerce devant se prêter à toute implantation sans rien deviner de la technique, elles ne sont parfois pas les plus simples en cas d'interventions (câblage des pompes, éclairage). S'agissant d'une construction DIY, tu peux peut-être opter pour un compromis en utilisant, par exemple, les murs environnants, des doublages ou des coffres.

 

Je vois que tu prévois 6 pieds vissés, chacun devant supporter 100 daN voire plus. Le poids ne sera pas un handicap pour visser/dévisser et régler leur hauteur. J'ai cru un instant qu'il pouvait y avoir risque de poinçonnement du revêtement stratifié, mais non, après calcul (diamètre des pieds 6 cm ?) ça ne semble pas le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 1/28/2019 à 6:58 PM, wilbur a dit :

L'idée que je désire recopier sur Hervé est celle de la descente de sécurité dans la descente normale +  le robinet au fond de la cuve. Et puisque j'y suis pourquoi pas imaginer une remontée qui ferait elle aussi double office : remontée + passage de câbles pour la rampe et je ferais que 2 trous au lieu de 3.

Bonjour Wil',

C'est toujours sympa de découvrir de nouveaux projets.

J'ai testé quelques semaines le robinet en fond de cuve. Entre le bruit et les variations de niveau d'eau stressantes dans la surverse, je te déconseille ce système.

Pars soit sur un durso (que j'ai et que j'apprécie) avec un couvercle sur la surverse pour éviter de boucher la descente avec un escargot ou autre.

Soit tu as 2 perçages et tu peux utiliser la descente noyée avec vanne + descente de sécurité.

Comment as-tu dimensionné tu support en bois?

Bien à toi,

Philippe

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello à tous,

Je vais penser à la descente durso, après-tout, elle a fait ses preuves. Merci pour l'idée.

@Denisio : Merci d'avoir jetté un œil pour ce risque de poinçonnement. Je comptais protéger le stratifié avec des pads de contreplaqué de 10*10*1cm et m'éviter ce calcul. Mais du coup, peut-être pas :)

-> le réglage de la hauteur se fera de la façon suivante (car le stratifié fait de grosses vagues avec +/- 2 cm de jeu ...) : premier réglage une fois le meuble posé à sa place, second réglage une fois la cuve placée dessus, et dernier réglage en remplissant. C'est la méthode que je viens de suivre avec le petit bac. A le dernière étape je n'ai rien eu à corriger, et heureusement, car cela reste compliqué à faire

@Mang : Tu soulèves l'un des points capitaux de ce projet : 1° Est-ce que la dalle va tenir ? -- 2° Est-ce que le meuble va tenir ?

Pour le 1° : j'ai fait appel à des bureaux d'études structurelles : aucun n'a voulu me renseigner pour ce projet car il me manque la composition exacte de la dalle (visiblement mon immeuble a des dalles coulées avec des ferrures dedans et pas un solivage). Cela peut se trouver avec un scanner ultra sons, mais la simple location est facturée 3.000 € HT. Du coup, les 2 seuls bureaux intéressés m'ont proposé une étude avec reprise de charges via ferrures IPN à mettre dans les murs porteurs, ce qui permet de faire le projet sans s'occuper de la constitution de la dalle. Je ne suis que locataire, donc c'est impossible. On me dit en off que je ne passerai pas à l'étage du dessous (ce dont je suis persuadé) -> mais je n'ai pas envie de fissurer la dalle et d'y apporter des désordres. Donc je flippe un peu. J'attends encore qu'un copain me donne les coordonnées d'un autre BES pour voir.

J'ai tout de même fait des calculs de surcharge. Actuellement, mon bac de 120*40*50 pèse, avec son meuble, environ 350 Kg. Je surcharge donc de 5 fois la norme admissible de 150 Kg / m².

Avec mon projet, le bac (+ meuble, décors, rampe led, sable ...) devrait peser entre 680 et 700 Kg. Compte tenu de la superficie du meuble, je devrais être au même taux de surcharge, soit 5 fois. L'intégralité du projet (bac + décante + bac d'aquaponie) devrait peser entre 850 et 900 Kg. Rapporté à la surface du meuble (250 * 60), c'est une surcharge de 4 fois la norme admissible ; certes, le long d'un mur porteur ... Mais c'est beaucoup.

=> Si une âme charitable a des informations précises pour m'aider, je suis preneur (notamment, comment traiter la surcharge ponctuelle d'une dalle de béton de 17 cm d'épaisseur construite dans les années 70 ...).

 

2° Le meuble devait être le plus léger possible. Le châssis acier a été abandonné, car le moindre soudeur près de paris me prenait 250 € pour le faire. Je l'ai réalisé moi-même en bois pour 150 €.  Après renseignement avec les eurocodes (N° 5 - constructions en bois), j'ai appris que les bois sont classés en catégories (C pour les résineux, D pour les feuillus et GL pour le lamellé-collé. Le chiffre juste après correspond à la résistance à la flexion). Par sécurité, je suis parti du moins résistant, le C14 car mon bois est du sapin "noname" de chez Bricomarché du coin et comporte quelques noeuds et des fibres pas parfaitement dans l'axe (classe visuelle ST-III - Classement des bois selon leur aspect ).

Après je me suis référé à cet ouvrage  et celui-ci  pour déduire une résistance à la compression axiale de mon sapin de 16 Nm/mm² (environ 1.6 Kg/mm²). Mes poutres font 58*58 mm soit une résistance de presque 5.3 tonnes pour cette surface. 

J'avais ensuite vérifié la résistance au flambement via la formule d'Euler. Je ne l'ai plus sous la main, mais de mémoire ça passait, sauf à ce que je me sois planté (je ne suis pas ingénieur, mais avocat, forcément, les maths et moi ....). Enfin j'avais attaqué un calcul de résistance à la flexion de mes poutres. Mais j'ai abandonné et suis passé par un logiciel "InFlexion" pour valider la chose.

J'ai stressé un peu en mettant ce petit bac sur le meuble, mais il tient sans broncher depuis plusieurs mois. J'ai aussi monté mes 80Kg directement a coté du bac sans qu'il ne se passe quoi que ce soit (et c'est heureux).

=> S'il y a des ingénieurs désireux de me donner des leçons, vous aurez compris que je suis demandeur. Apprendre tout cela est très chronophage (déjà que j'ai du mal à réduire une équation ...).

Y'a t-til un ingé dans la salle ? :P

Modifié par wilbur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Étant en appartement et malheureusement un peu stressé de nature, je me suis posé des questions similaires quant à la résistance de la dalle (mon bac fera 130x70x55, avec décante 60l sous le meuble), donc poids total estimé 750Kg.

Après avoir pas mal fouillé le net, ce que je retiens:

- Le seul moyen d'avoir un diagnostique fiable c'est le bureau d'étude. Qui prenant la responsabilité du sujet, fait "ceinture bretelle" (cf ce que tu remontes ci-dessus, avec sondage de la dalle etc) et recommande généralement un montage par IPN sur mur porteur (c'est toi qui paye mais eux qui prennent les risques, donc...)

- Cependant, aucun forum ne remonte un aquariophile dont le bac a fini sur les genoux du voisin du dessous. Certains aquariophiles remontent avoir eu en appartement des bacs de 1000L sans souci.

- Et tout message de ce type se termine systématiquement par "mais je ne suis pas ingénieur béton, donc je décline toute responsabilité sur ce que je dis".

La littérature explique que pour les constructions "modernes" (cad à partir des années 70), les dalles sont considérées comme monolithiques (la charge se répartit sur l'ensemble de la structure). Donc plus que 150Kg/m2, ce qui compte surtout c'est la masse totale à ne pas dépasser sur la dalle (150Kg x surface).

Après ça c'est la théorie, et en pratique je n'essaierai pas non plus de mettre une masse ponctuelle de 2 tonnes en plein milieu d'une pièce vide.

Je me rassure en me disant:

- Que si j'organisais un pendaison de crémaillère avec sono un peu bruyante, j'aurais sans souci 5/6 personnes discutant de manière rapprochée, donc 500Kg sur une surface du même ordre de grandeur, et pas nécessairement le long d'un mur porteur, sans que cela ne panique personne.

- Que lors de la construction d'un immeuble, les maçons positionnent parfois une palette de sacs de ciment / carrelage / plaques de placo au milieu de la dalle

- Mon appartement (année 2000) a été construit avec une petite salle de bain en plein milieu de la dalle (pièce entourée de cloison). Elle est équipée d'origine d'une petite baignoire en céramique de 150L.

Du coup, entre le poids de la cloison (sur 3 côtés) + faïence + baignoire + 150L d'eau, j'arrive à un total estimé de 300Kg en temps normal "au milieu de la dalle", qui monte à 450Kg lorsque la baignoire est pleine (et c'est OK pour le constructeur car d'origine). A noté qu'il y a dans la pièce adjacente une bibliothèque bien remplie pratiquement de l'autre côté de la cloison, soit pas loin de 600Kg sur une surface équivalente à l'aquarium, en plein milieu de la dalle, lorsque la baignoire est pleine.

Donc je me dis que 750Kg le long d'un mur porteur, ça doit le faire. Mais pour respecter la tradition, "je ne suis pas ingénieur béton et décline donc toute responsabilité etc".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Poisson chat a dit :

- Que si j'organisais un pendaison de crémaillère avec sono un peu bruyante, j'aurais sans souci 5/6 personnes discutant de manière rapprochée, donc 500Kg sur une surface du même ordre de grandeur, et pas nécessairement le long d'un mur porteur, sans que cela ne panique personne. 

C'est exactement pour cela que je vais faire une fête avant de mettre le bac, et plus après. 

Il y a 11 heures, Poisson chat a dit :

Donc je me dis que 750Kg le long d'un mur porteur, ça doit le faire. Mais pour respecter la tradition, "je ne suis pas ingénieur béton et décline donc toute responsabilité etc".

Zut ! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎2‎/‎2‎/‎2019 à 4:50 PM, wilbur a dit :

Avec mon projet, le bac (+ meuble, décors, rampe led, sable ...) devrait peser entre 680 et 700 Kg. Compte tenu de la superficie du meuble, je devrais être au même taux de surcharge, soit 5 fois. L'intégralité du projet (bac + décante + bac d'aquaponie) devrait peser entre 850 et 900 Kg. Rapporté à la surface du meuble (250 * 60), c'est une surcharge de 4 fois la norme admissible ; certes, le long d'un mur porteur ... Mais c'est beaucoup.

=> Si une âme charitable a des informations précises pour m'aider, je suis preneur (notamment, comment traiter la surcharge ponctuelle d'une dalle de béton de 17 cm d'épaisseur construite dans les années 70 ...).

Mêmes remarques que Poisson-chat. Je n'ai toujours pas compris pourquoi tant de différences entre le calcul et le constat. Les coefficients de sécurité probablement, mais pas seulement. Moi non-plus, n'y connaissant rien en béton, je ne me hasarde pas à conseiller.

Mon 1000L de longueur 1.8 m x largeur 0.8 m était le long d'un mur, sur un plancher, sur le vide sanitaire, supporté par quelques chevrons verticaux posés sur la terre ferme… autant dire que j'ai eu des sueurs froides au remplissage. J'ai dû rattraper les jeux le bac étant plein, avec des vérins. Mais cette situation, dans une maison des années 40, n'est pas comparable à une dalle.

Dans ma future construction, l'architecte a simplement renforcé la dalle (je ne sais pas comment) à l'endroit de la cuve. Je ne lui avais rien demandé, étant sans crainte, peut-être à tord, sur sa résistance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello à tous,

En attendant qu'un copain me transmette les coordonnées d'un dernier BES, je demande présentement un devis à un miroitier dans Paris pour me faire livrer le verre en retenant le volume de 160*60*60 en 10 mm avec :

- Vitre du fond en 12 mm (certes, le calculateur n'indique pas cela comme étant nécessaire, mais le commentaire d'Olivier26 m'a tapé dans l'oeil) ;

- Coupes brutes (sauf pour les montant verticaux de la vitre de façade que je voudrais rodés/polis.

- Une option en extra-clear pour cette vitre.

- 1 trou en 45 et l'autre en 55 (en effet je me débrouillerai pour faire passer les câbles électriques derrière le bac

J'ai hâte de coller ce bac !

Merci pour vous coups de pouce :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, wilbur a dit :

Hello à tous,

En attendant qu'un copain me transmette les coordonnées d'un dernier BES, je demande présentement un devis à un miroitier dans Paris pour me faire livrer le verre en retenant le volume de 160*60*60 en 10 mm avec :

Après, si tu es stressé par le poids de ton bac, tu peux limiter la hauteur à 55cm (5cm de hauteur d'eau en moins sur toute la surface, c'est clairement moins joli mais radical pour réduire la charge au sol).

C'est ce que j'ai fait personnellement: je voulais partir sur du 60cm (pour avoir une bonne hauteur d'eau), mais finalement j'ai fait le bac en 55cm (51cm d'eau).

Dans ton cas, tu gagnes 80Kg d'eau (et peut potentiellement passer en 10mm du coup? Je n'ai pas regardé).

Modifié par Poisson chat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne demande pas un devis à un seul miroitier, mais à 3 ou 4. C'est fou comme les différences sont importantes. Et puis n'hésite pas à faire quelques kilomètres et à aller le chercher, tu devrais y trouver ton compte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello à tous,

Ce petit message pour vous dire que j'ai reçu un devis exorbitant à 950 € TTC. J'en ai 2 autres à faire faire.

Pour le reste, je commence en parallèle à faire des essais de fond 3D avec du polystyrène extrudé + mousse expansive + ciment pour me faire un décors de fond que je siliconerai sur la vitre arrière et les vitres de côté.

Cela aura le double avantage suivant :

- Perte du volume d'eau correspondant, et donc allègement de l'ensemble

- Cachettes et territoires  créés artificiellement -> pas besoin de mettre 50 kg de cailloux pour ce faire dans le bac.

Et si je me débrouille bien, le bac ressemblera à genre de chose :

https://www.arstone.eu/de/fotos/malawi-unterwasserhoehlen-cichliden/

http://www.deco-aquarium.fr/wp-content/uploads/2014/07/photo-aquarium-d%C3%A9cor-fond-daquarium-en-3d-5.jpg

A +,

Wil'

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, les décors synthétiques en matériaux dont on ne connait pas toujours la composition dans le détail, peut s'avérer compliquée en présence d'invertébrés sensibles. Pour l'élevage, s'abstenir.

J'avais, dans un premier bac, réalisé un décor en PS expansé, formé au pistolet à chaud, recouvert de plusieurs couches de résine sablées dans les dernières couches, puis collé au silicone. Au fil des an le décor a fini par se décoller par endroits, tellement sa flottabilité est importante. J'ai eu quelques détériorations sous les HQI. Je n'avais pas constaté de problème majeur avec les animaux. Le polystyrène a même été colonisé par des vers. Mais à l'époque je n'hébergeait pas d'espèces difficiles. Aujourd'hui, je préfère utiliser le décor pour héberger les bactoches. Je ne pense pas qu'un tel décor soit le plus adaptés pour cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici