Aller au contenu
EnzoMolinari

EnzoMolinari (..?), projet 1460L + DSB déporté 735L

Messages recommandés

Pour l'eau, il suffit de quelques g/L pour obtenir ça, donc ça va vite, ceci dit, pour avoir déja constaté ce que pouvait donner de l'eau de jardinerie, il ne faut pas hésiter à leur mettre ça sur le dos ;)

 

Pour le silence, vaste sujet que je ne commenterai pas, n'ayant encore jamais trouver de solution que je qualifierait de vraiment silencieuse (compromis bruit vs risque de débordement vs fiabilité des sécurité...). A l'heure actuelle mon record est en gros limité au bruit d'écoulement dans le tuyau (siphon sans air, mais ça s'entend quand même vu le débit...)

 

Le devis chassis me parait "un tantinet abusif" pour rester poli. Je n'y connais rien en soudure donc pas trop d'avis sur la la question.

 

Pour la cuve, il est probable qu'on joue un peu trop la sécurité, mais on tient tous à notre caf et à défaut à notre moquette !

 

En 70 tu ne trouvera pas de plan de travail standard, c'est du sur mesure (donc cher et delai important), mais tu peux utiliser une solution mdf / agglo / CP / ou autre truc de ce genre. Ce qui compte principalement, c'est la planéité de l'ensemble et d'avoir un moyen d'éviter tout défaut ponctuel (explosion de bac garantie sinon)

 

Sinon si tu n'es pas figé sur la question du support, il y a le siporex qui marche bien et est facile à faire.

 

Cas perso : bac de 210x70x70, meuble en siporex à 4 pilliers + face arriere complete, 2 profilés acier carré en 40mm sur 2mm d'epaisseur en milieu et avant de meuble. La dessus plaque d'agglo de 25 ou 28 (me rappelle plus !), puis depron de 18 ou 20 (plutot épais, mais c'était l'emballage du bac...). Ça tient très bien depuis bientôt 1 an et je ne suis pas inquiet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@pierrot91

 

Ce qui compte principalement, c'est la planéité de l'ensemble et d'avoir un moyen d'éviter tout défaut ponctuel (explosion de bac garantie sinon)

 

vu ce que j'ai lu sur le fait que le bac peut reposer uniquement sur ses 4 côtés sur un chassis métallique par exemple, je pense mettre des bandes de polystyrène qui recouvriront seulement le cadre supérieur du châssis

 

il y a le siporex qui marche bien et est facile à faire.

 

l'avais prévu initialement du siporex aussi, mais devant le gain de place du métal j'ai changé d'avis

Et puis j'ai vu des réalisations où les pans d'habillage du meuble, en mdf je crois, sont juste fixés au châssis par des aimants, facilement démontables au besoin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est possible, mais ceci dit, moi je prevoirai bien quelques traverses quand même ! c'est tout à fait possible pour des petits bac de ne reposer que sur un cadre, mais j'en ai eu un comme ca d'une certaine taille, et il y avait un rond de polystyrene au milieu pour avoir quand même un appui central.

 

Après, ça dépend de l'épaisseur du fond de la cuve et ca se dimensionne.

 

Dans ton cas, je prévoirais quelques traverses tout les 60 ou 70 cm. Je suis peut être trop prudent, mais un bac de 300 sur 70 qui sera j'imagine en 12 ou 15 mm, si le fond n'est pas spécifiquement fait pour ça me parait quand même un peu joueur de ne le tenir que sur les 4 cotés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"- la surverse sur un côté pour garder le milieu de vitre de fond libre visuellement, sur un bac de 3m, est-ce que le drainage des sédiments serait aussi efficace qu'au centre?"

 

Tu as vu mon poste plus haut sur la question ?

Quand penses tu ?

(Prise d eau sous marine )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

tu peux aussi utiliser une prise d'eau immerge au milieux du bac.

Les surverses de surface, il en faut pour le film gras, mais un débit faible suffit

 

je m'explique, dans mon ancien bac qui faisait 2.8m de long, j'avais au centre du bac sous le décor une prise d'eau qui ramenait l'eau a une surverse qui se trouvait sur le cote. (pas de perçage sous le bac, le tube de 50mm passait sous le sable et les pierres vivantes)

cette surverse recuperait environ 20% de son débit via le débordement du bac et 80% de la prise d'eau immergée.

pas de risque de sypon ou autre, imaginez cela comme une surverse dans la surverse ..

 

un dessin ??

 

Olivier

Ah oui excuse, Olivier, j ai zappé, sur le moment ça m a paru compliqué. Effectivement un schéma m intéresse pour être sûr de comprendre. 20% en surface sur combien de turn over pour ne pas avoir de film gras?

J ai comme idée qu avec un brassage massif, quelque soit l endroit du bac la concentration en sédiments en suspension en chaque endroit est la même. Si on accepte cette théorie (ou pas évidemment, c est juste ma théorie), le drainage des sédiments sera le même quelque soit l endroit de la surverse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur le chassis soudé. Bien d'accord avec Calimero : la soudure c'est pas très compliqué, mais pas simple non plus, surtout quand il s'agit de supporter une tonne. Quand on ne sait pas, on ne voit pas la différence entre une soudure seulement collée et une autre ou les métaux sont intimement mêlés. Mieux vaut s'adresser à quelqu'un qui n'en est pas à sa première baguette.

 

Je n'ai pas bien cmpris ce que tu souhaites mettre sous le fond en verre... tu me fais peur. Chaque élément  a sa fonction propre : le chassis supporte, il doit être plan. Le chassis supporte un plan rigide, un matériau raide comme un plan de travail en bois. Tu peut d'ailleurs en couper un en longueur pour aller au delà de 60 cm, à la seule condition que les appuis ne soient pas trop éloignés. Le plan doit-être... plan, pour supporter un fond plan :D La couche entre le plan de travail et le verre n'est là que pour gommer les aspérités très locales.

 

 

Pourquoi une évacuation au bout d'un bac de 3 mètres ne pourrait pas convenir pour évacuer le film gras ? Avec le brassage de surface, on fait ce que l'on veut et il me semble plus facile de concentrer des particules dans un coin plutôt qu'au milieu. Enfin, c'est ce que dit le chat quand il veut attraper une souris.

Je n'adhère pas à la théorie du fort brassage qui mettrait en suspension tous les sédiments uniformément. Il suffit de constater comment ils se concentrent là ou le brassage est moindre. Parce qu'il y a toujours des zones de moindre brassage, quel que soit le brassage. Dans un torrent à fort débit, par exemple, les déchets s'accumulent juste à l'aval d'un obstacle. A nous de choisir ou l'on souhaite ces zones.

 

LA meilleure solution...?  Quand j'ai écrit mon dernier article sur la circulation d'eau, je me suis bien gardé de mettre en avant une solution plutôt qu'une autre. En effet, pour en avoir vu de nombreuses et longuement discuté, toutes les solutions exposées fonctionnent, même si chacun a ses préférences et ses convictions. Je pense que l'essentiel est de suivre une logique et donc que tous les éléments servent cette logique. Le pire serait de piocher un cas à droite et à gauche sans cohérence générale. C'est particulièrement vrai pour les sécurités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

@ Denisio

 

Sur le chassis soudé. Bien d'accord avec Calimero : la soudure c'est pas très compliqué, mais pas simple non plus, surtout quand il s'agit de supporter une tonne. Quand on ne sait pas, on ne voit pas la différence entre une soudure seulement collée et une autre ou les métaux sont intimement mêlés. Mieux vaut s'adresser à quelqu'un qui n'en est pas à sa première baguette.

 

oui effectivement j'ai abandonné l'idée d'apprendre la soudure avant de me lancer sur un gros châssis. Je suis en général pas inquiet mais pas joueur non-plus!

 

Je n'ai pas bien cmpris ce que tu souhaites mettre sous le fond en verre... tu me fais peur. Chaque élément  a sa fonction propre : le chassis supporte, il doit être plan. Le chassis supporte un plan rigide, un matériau raide comme un plan de travail en bois. Tu peut d'ailleurs en couper un en longueur pour aller au delà de 60 cm, à la seule condition que les appuis ne soient pas trop éloignés. Le plan doit-être... plan, pour supporter un fond plan  :D La couche entre le plan de travail et le verre n'est là que pour gommer les aspérités très locales.

 

J'ai encore besoin de réflexions sur l'importance d'un plan "dur" entre châssis et polystyrène. J'ai lu ça et là qu'en dehors d'un plan très rigide type plan de travail, la plupart des plans en bois sont plus souples que le verre et que par conséquent ils n'apportent pas plus de sécurité. Et qu'en dehors de cuves très profondes (>80 cm), la flèche supportée par le verre est largement inférieure à ce qu'il peut supporter. Le cadre de mon châssis serait en plus renforcé par deux traverses qui diminueraient la déformation du verre dans les zones ne reposant pas directement sur le châssis (+polystyrène), comme ça (merci à calimero pour le plan)

post-2594-0-93959100-1503750443_thumb.jpg

 

Pourquoi une évacuation au bout d'un bac de 3 mètres ne pourrait pas convenir pour évacuer le film gras ? Avec le brassage de surface, on fait ce que l'on veut et il me semble plus facile de concentrer des particules dans un coin plutôt qu'au milieu. Enfin, c'est ce que dit le chat quand il veut attraper une souris.

 

on est d'accord, pas de souci avec la surverse sur le côté alors

 

Je n'adhère pas à la théorie du fort brassage qui mettrait en suspension tous les sédiments uniformément. Il suffit de constater comment ils se concentrent là ou le brassage est moindre. Parce qu'il y a toujours des zones de moindre brassage, quel que soit le brassage. Dans un torrent à fort débit, par exemple, les déchets s'accumulent juste à l'aval d'un obstacle. A nous de choisir ou l'on souhaite ces zones.

 

je me suis mal fait comprendre, je veux dire que pour les sédiments mis en suspension (pas ceux accumulés dans les zones mortes), leur concentration est (serait) la même en tout point de la colonne d'eau (mais pas sur le substrat on est d'accord, d'où les zones mortes) et que la position de la surverse en surface ne changera(it) pas l'efficacité de leur drainage.

C'est différent si on envisage la solution de Bubble_maxi avec aspiration sous le décor, mais là je suis pas convaincu parce qu'à défaut d'avoir une aspiration dans chaque zone morte, avec un débit du niveau des chutes du Niagara, je ne suis pas convaincu que ça soit significatif par rapport à l'ajout de tuyauterie que ça nécessite. 

 

Le pire serait de piocher un cas à droite et à gauche sans cohérence générale. C'est particulièrement vrai pour les sécurités.

 

sage conseil, merci :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

que pensez-vous de l'aluminium pour le châssis?

j'ai obtenu ce devis-là en Allemagne, tarif intéressant je trouve, 345 euros, mais beaucoup de pieds verticaux qui limitent l'accès technique, et j'attends d'avoir le prix de la livraison

http://shop.marinesystems.de/Shop/Untergestelle/Gestelle-m-Nut/Aquariengestell-300x60x70cm.html

Modifié par EnzoMolinari

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J ai fais mon support de décante en profile alu,

Franchement c'est pratique, tu fais ton plan, tu calculs tes débits reste plus qu a commander tout coupé

Regarde ici http://www.systeal.com/fr/

 

Le support de bac de snoopy56 vient du même endroit:

http://www.cap-recifal.com/topic/5769-nano-recif-surboosté/page-2#entry137367

Modifié par bubble_maxi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enzo, petit aparté : ce qui fait la solidité n'est pas la flèche obtenue, mais la contrainte à la rupture (le roseau plie mais ne rompt pas). Ceci dit, nous sommes bien d'accord sur le fait qu'un matériau souple ne sera pas d'une grande utilité pour supporter le fond en verre très rigide. La structure fibreuse du bois surtout quand les fibres s'entrecroisent (contreplaqué ou fibres agglomérées resinées), c'est parfait, tout comme une dalle en béton.

Dans ton cas, selon le plan du support, il y aurait une portée de 96cm. Hummmm, tes conseilleurs seront ils payeurs en cas de rupture ? Quelles sont leurs références pour t'assurer que la planche est inutile ? Un fond en verre, ça se calcule. Utilise les formules Saint Gobain, ou les abaques du Centre Scientifique et Technique de la Construction (Bruxelles). On arrive vite à du verre épais et bien souvent feuilleté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bonjour

 

dans un calcul il faut prendre en compte

 la nature et section des matériaux

 la portée linéaire  et distance  avec le second  tube/support ( ou 3eme , 4 eme..)

 la  flexion si il y as de la charge ( quasi zéro dans le cas de verre )

 ect....

 

j'ai pas vu sur le net un calculateur qui tient la route .

 

l'année passée en vacances j'ai vu un bac  sur support alu , pièces de raccords alu.

  2500 de Lg  x 1200 x 600  3 pieds sur la longueur

 de mémoire le coût du châssis  +/- 1000 € ( en kit )

certificat fourni garantissant  une charge répartie de   4000 kg

 

avec l'alu il faut etre sur de sa qualité , car les défauts de coulage sont fréquents, un grain et c'est la cata .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bubble, les roches vivantes poreuses et même le sable sont allégés par le copain Archimède, mais oui, il ne faut pas les ignorer même si leurs effets ne sont pas si énormes dans nos bacs.

 

Les deux exemples ci-dessus, concernent des fonds d'aquariums en verre. De memoire, les coefficients de sécurité intègrent ces charges.

 

Dans le bâtiment, ce type de calcul s'utilise pour des dalles de plancher en verre, avec leurs charges d'exploitation (humaines et matérielles). On peut toujours comparer les résultats des deux premiers avec les codes de calcul du bâtiment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien dit "j'essaierai"... quand j'aurai un moment. Mais de toutes façons, je ferai part de mes observations sur CR ;) 

 

L'idée, c'est de définir dans un premier temps un ensemble de courbes de type : portée maximum (quand la contrainte admissible maxi est atteinte) pour une hauteur d'eau et une épaisseur données. Restera à intégrer roches et sable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as un soft dédié ? Ou tu travailles sur une cao type catia ?

 

J'utilise SolidWorks et sa fonction Simulation.

 

EnzoMolinari, j'ai réalisé une simulation rapide avec une portée 960 x 700, un fond en verre de 20 mm et une hauteur d'eau de 70cm. Je n'ai pas inclus le poids d'une roche ou du sable. Dans cette configuration, la contrainte maximale est 3,1 MPa, c'est à dire bien inférieure à la contrainte admissible de 7,5 MPa. C'est une première approximation.

FondVerreLibre 960x700ep20.JPG

 

Je voudrais bien le résultat de la config stp

Dans le même esprit, je suis parti d'un cadre de 180x80cm avec un fond d'épaisseur 20mm et une hauteur d'eau de 55cm. la contrainte maxi relevée est également faible : 3,9 MPa. Même si je n'ai pas tenu compte des PV, il y a de la marge. Ceci, à supposer que les deux verres de 2x10 mm du fond, soient intimement liés entre eux par collage. Sinon, il y a glissement de l'un sur l'autre et la simulation n'est plus la même.

FondVerreLibre 1800x800ep20H55.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En épaisseur 12 mm, ça commence à être chaud puisque la contrainte max est de 8 MPa au niveau des tubes carrés (zones rouges). Elle dépasse la contrainte admissible de 7.5 MPa et donc, le coefficient de sécurité est plus faible.

FondVerreLibre 960x700ep12.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici