Aller au contenu

Article de la cyano contre la cyano


michell
 Share

Messages recommandés

Il serait intéressant de savoir comment cultiver soit même cette bactérie ! Parce qu'avec un bac de 1000 litres, il me faudrait 400 ml/jour (" Dosage en cas de traitement : entre 40 ml / 100 litres quotidiennement jusqu’a disparition de la cyanobacterie" ) soit plus de 30,5€ par jour ... si j'avais de la cyano ! Donc écologique OK, mais quand même pas donné !

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'argumentation est intéressante. Finalement l'auteur propose de remplacer les cyanos de fond, à terme dangereuses pour les coraux, par des cyanos de pleine eau ou de surface, à terme dangereuses, pouvant conduire à une certaine eutrophisation avec autant de risque d'intoxication pour les animaux. Un équilibre, certes, mais je laisserai le soin de cette expérimentation à d'autres ou à l'auteur. En l'occurrence la théorie ne me suffira pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 26 minutes, ghrec a dit :

Un « article » qui se termine par un lien commercial ça s’appelle une publicité, mais je suis peut-être de nature trop méfiant.

Oui une publicité par Récifaliste pour un produit vendu par Récifaliste. Une publicité donc, mais pas déguisée, normale. Mieux qu'une publicité, c'est un argumentaire cohérent. J'aimerais que toutes les publicités soient autant étayées, et permettent d'utiliser le produit en connaissance de cause.

Dans notre domaine, la méfiance est plutôt une qualité ;) 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 19 heures, michell a dit :

pour ma part je ne connaissais cette algue, olivier26 qui est le plus connaisseur sur le phyto, pourras peur être nous expliquer

Salut Michel,

Oulà, je n'ai jamais tenté de cultiver cet organisme, toutefois d'après la littérature il est assez performant et prend le dessus sur les autres algues en cas de contamination (certainement du fait qu'il n'a pas besoin d'azote minéral car comme les cyano il utilise le N2). Je ne connais donc pas le devenir dans un bac, apparemment c'est précisé que cela favorise le développement de la microfaune. Dans ce cas on parle bien de microfaune, car en mon sens cet organisme est trop petit pour être ingéré par des copépodes.

olivier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Niveau taille, à priori, c'est sensiblement pareil que Nannochloropsis.

Nannochloropsis : 2 à 4 µm
Synechococcus : 1 µm

Je pense que tous les filtreurs peuvent bénéficier de cette algue/bactérie.

Je pense que contrairement à la cyano telle qu'on la connait sur le substrat, ce Synechococcus doit vivre en pleine eau et est donc élimné par les filtreurs et l'écumeur. Je pense donc que le "danger" est bien plus limité.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Comme je vois que vous parlez de l'article que j'ai écris je me permet de vous répondre 😉

Le phytoplancton Synechococcus SP est une solution parmi d'autres solutions naturelle pour lutter contre la cyanobacterie. L'objectif de cette article est surtout de faire connaitre des solutions naturelles à la place des solutions chimiques du marché qui peuvent en effet stopper la propagation de la cyanobacterie mais qui sont une bombe à retardement pour vos bacs en déréglant tout l'éco-système instaurée. Avant tout traitement il faut en connaitre la cause, parfois simple et parfois complexe. Pour ma part je prône le 100% naturel et je suis contre le chimique. Dans le cas de la cyano mon expérience personnelle et les retours clients sont très positifs sur sa disparition. Par-contre il faut pouvoir contrôler le dosage, car si elle vient concurrencer la cyanose rouge ou verte il ne faut pas improviser sur la qualitée des souches ni sur le dosage. Je conseil 40 ml / 100 litres de bac tout les 2 jours et à donner le soir. si vous souhaitez nourrir vos coraux et microfaune il faut éteindre l'écumeur et le filtre UV si vous en avez. 

Le site propose des souches vivantes 100% pures et naturelles, c'est à dire que la plupart des acheteurs utilises les souches proposées pour cultiver chez soi le phytoplancton. Ce n'est pas forcement le cas pour le phytoplancton proposé dans le commerce qui est souvent stérile. Enfin sur la question de la publicité, adapte de la culture du phytoplancton depuis des années j'essaie de faire connaitre et de vulgariser son usage via l'écriture d'article comme par exemple l'intérêt pour des coraux SPS ( grand débat 😉 ) : https://recifaliste.fr/phytoplancton-et-les-coraux-sps/

Et bien entendu j'essaie de proposer des souches ultra-qualitative et variées pour ceux qui sont intéressé. Souvent les annonces sur le bon coin sont des clients qui ont repiqué les souches achetés chez moi ( je précise ce n'est pas le cas du lien du bon coin cité par Julien20600 qui au passage propose aussi du phytoplancton de qualité ). Mais attention au milieu de culture et surtout des l'engrais utilisé qui peut sans vous en rendre compte vous rajouter des métaux lourds ou autres éléments nuisibles au bac recifal, comme des Po4 ou No3 ou autres

Au plaisir pour échanger 

David

www.recifaliste.fr

 

 

 

Modifié par Recifaliste
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette réponse claire et détaillée, cela estompe grandement ma méfiance évoquée plus haut.

On a malheureusement tendance à se faire de plus en plus berné par certaines pratiques purement commerciales. Je me réjouis de constater que cela n’est pas le cas ici.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je viens de passer commande, je vais essayer.

ca fait 4 mois que le bac est tapissé de cyano verte, et après avoir un peu tout essayé (réduction de l'éclairage, siphonnages (au pluriel), Biodigest, bactéries Tunze, pousser l'écumeur etc), plus grand chose à perdre.

Achat de la souche miracle ainsi que de Dunaliella, je vais lancer une culture (enfin 2, une par souche) et vous tiendrai au courant de l'évolution.

Modifié par Poisson chat
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton intervention Récifaliste.

Les retours sont les bienvenus, notamment sur la maitrise de la prolifération.

Dans la mesure ou cette cyanobactérie de pleine eau ne génère pas de problème, j'imagine que c'est une bonne piste aussi pour nourrir les espèces bactérioplantonophages. Je pense aux Dendronephthya, aux ascidies, aux comatules même, bref à quantité de filtreurs qui restent en manque avec les planctons phyto et zoo traditionnels.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Denisio changed the title to Article de la cyano contre la cyano

En effet elle permet de nourrir en parallèle la microfaune ainsi que la macrofaune. En ce qui concerne sa prolifération, cela signifie que vous n'avez pas d'écumeur ni de filtreur dans votre bac et que vous avez carrément sur-dosé... Alors dans ce cas, un filtre UV permettra de  la stopper. Maintenant je conseil pour lutter contre la cyano d'utiliser aussi en parallèle les autres méthodes qui vous la concurrencer comme l'ajout de bactéries, éviter les changement d'eau, ainsi que réduire l'éclairage 😉 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
 Share

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici