Aller au contenu

Le bac à Bubule


Bubule
 Share

Messages recommandés

Je continue à réfléchir et envisager les solutions. Il n'y a pas urgence, les coraux ne semblent pas en souffrir. Je programme juste un bon changement d'eau (50 %) en espérant une baisse momentanée des taux.

Il y a 4 heures, Dompail a dit :

Comme le tien foisonne de vie, qu'il n'y a pratiquement plus de PV apparente, on pourrait penser (prudent le gars :-[) que les sédiments s'accumulent dans et autour des coraux dans tous les interstices possibles de roche sans pouvoir "tomber au sol", sur des lieux de dépose, où ils sont plus facile à extraire. Faire une tempête avec une petite pompe serait théoriquement une possibilité mais serait très risqué, le bac étant déjà fortement pollué.

As-tu la possibilité lors d'un prochain changement d'eau de siphonner méticuleusement (avec un tuyau de faible diamètre), voire de clocher, le plus de sédiments possible tant au sein des colonies de mushrooms qu'à leur pied et dans toutes les anfractuosités de roches entre les coraux ?

Mais peut-être le fais-tu déjà...

Oui Domi, le siphonnage est systématiquement réalisé à chaque changement d'eau. Ce que nous enlevons le plus sont les algues rouges qui tapissent les roches en zones éclairées. J'utilise un tuyau de Ø 6 muni d'une brosse à dent pour frotter les roches. Mais il en reste peu d'accessibles. Les zones supérieures sont effectivement principalement recouvertes de coraux.
Je reste tout de même optimiste quand à un volume de sédiment non extrait. Celui-ci doit être faible. L'expérience du démontage de ce bac après 15 ans m'a montré que peu de sédiments étaient restés inaccessibles dans le bac. Un bon brassage au sol à l'arrière du décor et une bonne décante me permettent d'extraire les sédiments lors des changements d'eau.

 

Il y a 4 heures, Dompail a dit :

L'autre point, souvent souligné par Alain et en particulier sur les vieux bacs, reste la très faible proportion de détritivores dont on oublie souvent d'entretenir la diversité et la quantité au fil des années. Les petits BH, les petites porcelaines et la palanquée habituelle d'escargots sont de précieux auxiliaires quand un bac tend "à s'étouffer".

Oui, là, vous avez raison. Il reste peu de détritivores. Il n'y a plus ni escargot ni BH. Juste quelques crevettes et des ophiures. Nous pourrions remettre des BH, mais je crains que des escargots ne trouvent de quoi se nourrir. Je pense que les seules algues en place leur seraient toxiques.

 

Il y a 2 heures, Denisio a dit :

J'imagine que pour en arriver là, c'est plus l'accumulation d'une lente dérive, et il en faut peu, plutôt qu'un événement majeur.

Je ne pense pas à une lente dérive. Je mesure et note les paramètres sur des fiches depuis la mise en eau du bac. En regardant les valeurs, certes les Po4 sont rarement descendus sous les 0.15 mg/l. Bien souvent autour de 0.2 mg/l, avec parfois la mise en place de chaussettes de résines ferriques. Au mois de mai, les Po4 étaient à 0.35 mg/l. Effectivement, je n'ai pas introduis de résine à ce moment là, mais j'imagine que les changements d'eau avaient dû contenir le taux. Là, 1.03 mg/l !
Pour les No3, depuis le déménagement il y a presque 3 ans, le bac n'avait jamais dépassé les 10 mg/l. Dernière valeur mesurée en mai : 5 mg/l. Depuis, il s'est effectivement passé 6 mois, j'ai été laxiste sur la mesure de ces 2 paramètres, l'état de santé apparente des coraux m’ôtant la méfiance. Mais 2 changements d'eau de 20% et un de 50% durant ces 6 mois auraient normalement du contenir les taux.

 

Il y a 2 heures, Denisio a dit :

Essai de retrouver de la confiance en tes écumeurs. Le jus devrait être odorant. 

J'ai confiance en mes écumeurs. Ils sont réputés. Mais ils ne m'ont jamais extrait plus d'un verre par semaine en réglage clair. Et c'est cela qui me perturbe. Plus clair, le Deltec déborde. Quelque chose cloche.
L'écumeur semble avoir parfaitement joué son rôle après le déménagement du bac. Le volume de jus était à ce moment 2 à 3 fois plus important. Les PV ont percolé pendant un petit mois, j'ai pu mesurer le mesure les taux les plus bas à ce moment là. Et depuis, 20 cc/semaine. Jamais plus, parfois moins.
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai pu échanger avec Olivier de manière verbale et donc, plus facile. (Merci Olivier)
La recherche des causes et la manière de gérer le bac nous amène à penser que la méthode Balling que j'utilise depuis tant d'années, en serait la cause.
Le bac est supplémenté depuis une bonne quinzaine d'années avec la méthode Balling standard, 3 composants. Pas la méthode dérivée en base carbonates.
Au fil du temps, les apports d'hydrogénocarbonates de sodium font baisser le pH à des valeurs certainement trop basses. Ce qui influerait négativement sur l'activité bactérienne.

Dans un premier temps, pour valider cette hypothèse, je vais tenter de remettre en route un vieux pH-mètre (mes anciennes interfaces sont HS depuis longtemps avec le sel environnant dans la zone où je les avais installées). Il me manque des solutions étalons pour recalibrer le PH-mètre portatif.
En parallèle, je vais mettre en service un réacteur à biopelets qui traine dans sa boite et qui n'a jamais servi. Il me faut retrouver une pompe adaptée....
L'arme NopoX est pour le moment écartée. La problématique de son arrêt à terme, et la possibilité de mettre en œuvre plus rapidement les biopelets font pencher dans ce sens.

Modifié par Bubule
Grammaire
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'eau du prochain changement est en cours de préparation.

Reste encore à attendre la production des derniers 50 l d'eau osmosée sur les 230 l prévus (soit plus de 50 % du volume d'eau du circuit du bac).

Après test de mon eau osmosée : 0 ppm / 0 Mo3 / 0 Po4. Je referai un test No3 et Po4 avec le sel à 35g/l pour se rassurer.

 

Reprise de quelques mesures de pH, je confirme des valeurs dans les chaussettes. pH 7.75 le matin / pH 7.85 le soir.
Je reste prudent sur ces valeurs, mes étalons sont anciens, et je n'avais plus de solution 9 pH. J'ai donc étalonné avec les solutions 7/4 (et 5). J'ai commandé de nouveaux étalons, mais je ne pense pas qu'il y aura grande différence.

J'en ai profité pour commander des biopelets supplémentaires, car la quantité dont je disposais était trop faible. Juste suffisante pour démarrer le réacteur.
J'ai également commandé du carbonate de sodium pour basculer en méthode carbonate.

Auriez-vous des recommandations pour la mise en œuvre de tout cela ?

Je m'interroge sur les risques à long terme de ces évolutions. Mes craintes :
Les biopelets devraient, si j'ai bien compris, réduire les No3 et les Po4. Mais au regard des antécédents du bac, je suis prêt à parier que le bac atteindra le zéro No3 avant les celui des Po4. Le manque de No3 devenant le facteur limitant, avec en prime, et c'est ce que je crains, une explosion de cyanos. Comment anticiper et gérer tout cela ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, Bubule a dit :

L'eau du prochain changement est en cours de préparation.

Reste encore à attendre la production des derniers 50 l d'eau osmosée sur les 230 l prévus (soit plus de 50 % du volume d'eau du circuit du bac).

Après test de mon eau osmosée : 0 ppm / 0 Mo3 / 0 Po4. Je referai un test No3 et Po4 avec le sel à 35g/l pour se rassurer.

 

Reprise de quelques mesures de pH, je confirme des valeurs dans les chaussettes. pH 7.75 le matin / pH 7.85 le soir.
Je reste prudent sur ces valeurs, mes étalons sont anciens, et je n'avais plus de solution 9 pH. J'ai donc étalonné avec les solutions 7/4 (et 5). J'ai commandé de nouveaux étalons, mais je ne pense pas qu'il y aura grande différence.

J'en ai profité pour commander des biopelets supplémentaires, car la quantité dont je disposais était trop faible. Juste suffisante pour démarrer le réacteur.
J'ai également commandé du carbonate de sodium pour basculer en méthode carbonate.

Auriez-vous des recommandations pour la mise en œuvre de tout cela ?

Je m'interroge sur les risques à long terme de ces évolutions. Mes craintes :
Les biopelets devraient, si j'ai bien compris, réduire les No3 et les Po4. Mais au regard des antécédents du bac, je suis prêt à parier que le bac atteindra le zéro No3 avant les celui des Po4. Le manque de No3 devenant le facteur limitant, avec en prime, et c'est ce que je crains, une explosion de cyanos. Comment anticiper et gérer tout cela ?

Beau valida dirait-on.

Le déséquilibre NO3/PO4 est fréquent, il me semble surtout depuis les démarrages en pierres mortes. mais ce n'est pas ton cas actuel.
Déjà tu peux anticiper en limitant les granulés (beaucoup, de PO4) au profit du congelé. Encore qu'il ne faut peut être pas généraliser, mais c'est mon cas. En limitant le nourrissage aussi. J'avais l'impression de donner peu et pourtant mes poissons se bidonnent, j'ai donc réduit et ils ne sont toujours pas à plaindre. Là encore c'est très subjectif mais c'est une piste. Enfin, je n'ai pas su remonter les nitrates autrement qu'en rajoutant du nitrate de potassium. Près de 120 grammes pour 1000 L sur un mois. Bien plus que ce que le calcul suggèrerait. Les tests ont jugé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dernières évolutions pendant les congés de fin d'année.
Préparation de 240 litres d'eau fraiche à base de 50% de sels Instant océan + 50% Reef Cristal dans deux cuves séparées de 120 l.
     Mesures eau osmosée : 0 ppm - No3 0 mg/l - Po4 0 mg/l
     Mesures préparation Instant océan : No3 0 mg/l - Po4 0 mg/l
     Mesures préparation Reef cristal : No3 1 mg/l - Po4 0 mg/l
Tests effectués au TDS-mètre / Test No3 Red Sea pro Low range / Test Po4 checker Hanna

Malheureusement, j'ai mal estimé le volume extrait du bac. Les siphonnages et rinçages de seaux incomplets m'ont enduits en erreur dans mes comptes.
Nous n'avons changé que 200 litres sur les 360 litres Net que contiennent le circuit (valeur mesurée lors d'un changement d'eau total il y a quelques années). Soit 55% du volume.

Dernières analyses effectuées 14 heures après le changement d'eau :

No3 : 12 mg/l
Po4 : 0.65 mg/l
Ca : 450 mg/l
Kh : 10.5
Mg : 1290 mg/l

J'aurais du effectuer les analyses sans doute moins longtemps après le changement pour éviter la percolation des roches et autres éléments chargés, mais la fascination procurée par la tentative de reproduction des ophiures nous a scotché. Entre la sortie de l'appareil photo, les clichés et leur développement, leur diffusion immédiate sur Cap récifal, le repas de nouvel an et quelques autres activités, le temps a passé...


Au final, les résultats sont surprenants pour les No3.
Après avoir réduit de 55% les taux, il est normal d'avoir encore 0.65 mg/l de Po4 (1.01 mg/l précédemment). Mais 12 mg/l de No3 semble très faible. J'ai refait cette mesure à deux reprises (une low range + une high range). Alors que nous avions environ 60 mg/l à la mesure précédente.
Des No3 auraient été consommés entre temps et pas les Po4 ? Une erreur de mesure serait la plus probable ?
Il n'y a pas encore de moyen d'extraction extérieur (réacteur, résine, ...).


De toutes façons, il faut intervenir. Les Po4 sont vraiment trop élevés et ne baisseront pas par magie. Que me conseillez-vous ? Réacteur à biopelets (prêt à faire feu) + Nitrate de potassium ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tututttt je ne remettrais pas en cause un résultat catastrophique. J'attendrais de retrouver un certain rééquilibre naturel avant de mesurer et de vérifier le lendemain, avant d'agir. Est-ce le cas ?
J'ai eu aussi quelques grosses frayeurs après une main lourde.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

15 jours se sont écoulés depuis l'important changement d'eau. Voici le résultat des dernières analyses.

- No3 : 15 mg/l

- Po4 : 0.80 mg/l

Les autres valeurs Ca/Kh/mg sont standards. Je n'ai encore rien ajouté ou modifié dans la maintenance.

La tendance est clairement à la hausse.

Le Ph, après étalonnage correct oscille entre 7.45 en fin de nuit, à 7.85 en fin de journée.

Qu'est-ce que vous me conseillez suite à ces dernières analyses ?

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je traiterais les PO4. Comme je n'aime pas de tout les résines ferriques, je te conseillerais la solution Salifert Phosphate eliminator. A priori du chlorure de fer,liquide, à injecter en amont de l'écumeur pour évacuer les floculats. Ça n'a aucun des effets pervers des résines. C'est efficace pour traiter les grosses dérives.

J'ai eu longtemps un pH excessif. Il s'est stabilisé seul à un niveau correct, après équilibre général du bac. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut Franck

Tes valeurs de pH sont très basses, voir étonnement basses, il faut absolument remonter tout cela.

Passe le balling sous base carbonate et injecte de l'hydroxyde de calcium mais également augmente le brassage même si il te parait suffisant afin d'améliorer les échanges gazeux.

Puis comme l'indique Denis tu peux faire un traitement contre les phosphate moi j'utilise le dispohos également.

olivier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci les amis,

Je vais donc en passer par là.

Il y a 7 heures, olivier26 a dit :

Tes valeurs de pH sont très basses, voir étonnement basses, il faut absolument remonter tout cela.

J'ai déjà reçu le carbonate de sodium pour remplacer ma solution 2 habituelle (hydrogénocarbonates de sodium).
Par contre, il me faut faire l'acquisition d'une nouvelle pompe doseuse (1 voie), et la mettre sur horloge, puisque son introduction ne doit s'effectuer que la nuit. Une référence à me conseiller ?

Pour la base carbonate, j'y vais direct à 100% carbonate de sodium, ou vous mélangez carbonate et bicarbonate ?

 

Il y a 7 heures, olivier26 a dit :

et injecte de l'hydroxyde de calcium

Il me reste quelques kilos d'hydroxyde de Ca, mais je n'ai pour le moment pas trop envie d'en ajouter. Le taux de Ca est déjà assez élevé (450 mg/l) pour un KH relativement faible (6).

 

 

Il y a 19 heures, Denisio a dit :

je te conseillerais la solution Salifert Phosphate eliminator. A priori du chlorure de fer,liquide, à injecter en amont de l'écumeur pour évacuer les floculats. Ça n'a aucun des effets pervers des résines. C'est efficace pour traiter les grosses dérives.

Il y a 7 heures, olivier26 a dit :

tu peux faire un traitement contre les phosphate moi j'utilise le dispohos

Pour les phosphates, vous introduisez la solution via pompe doseuse ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 35 minutes, Bubule a dit :

Merci les amis,

Je vais donc en passer par là.

J'ai déjà reçu le carbonate de sodium pour remplacer ma solution 2 habituelle (hydrogénocarbonates de sodium).
Par contre, il me faut faire l'acquisition d'une nouvelle pompe doseuse (1 voie), et la mettre sur horloge, puisque son introduction ne doit s'effectuer que la nuit. Une référence à me conseiller ?

Pour la base carbonate, j'y vais direct à 100% carbonate de sodium, ou vous mélangez carbonate et bicarbonate ?

 

Il me reste quelques kilos d'hydroxyde de Ca, mais je n'ai pour le moment pas trop envie d'en ajouter. Le taux de Ca est déjà assez élevé (450 mg/l) pour un KH relativement faible (6).

 

 

Pour les phosphates, vous introduisez la solution via pompe doseuse ?

Je suis un fervent utilisateur de l'hydroxyde ( disciple de Régis Doutres 😅) . Tu pourrais., pour l'utiliser, reduire tes ajouts de bailing, laisser descendre ton ca vers les 400 et ensuite commencer à ajouter de l'hydroxyde. C'est quand même pas mal pour maintenir un ph elevé surtout la nuit et cerise sur le gâteau tu peux faire précipiter tes po4 sans trop te prendre la tête 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
 Share


×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici