Aller au contenu
Piquepique

Projet de bac écotypique "mangrove" - Piquepique, 280 l

Messages recommandés

Pour l'instant, c'est le gros binz!

Le bac est en eau avec des pierres et toutes sortes de coraux venant d'autres bacs que j'ai vidé.

Je vais me séparer de 90% de mes SPS, impossible de tout garder, et puis ça fera plus écotypique.

 

Des pousses de palétuviers (des vraies, cette fois-ci!) sont en route, je devrais les recevoir sous peu.

 

Il me reste à définir de façon plus exacte comment traiter l'eau...

Vu le biotope reproduit, je ne crois pas devoir chercher les valeurs que l'on souhaite normalement obtenir dans un bac récifal classique.

L'idéal serait de maintenir un taux de nutriments acceptable pour faire pousser les palétuviers et les algues supérieures.

Mais à l'inverse, trop de pollution n'est pas bon non plus.

Il me faut donc trouver un équilibre.

J'hésite entre cultiver de la chaeto dans un filtre avec un substrat maison, ou installer un Algae Scrubber.

Ce dernier semble donner de bons résultats dans des bacs de ce type, dixit Sprung/Delbeek.

 

Et puis, un petit écumeur en appoint (si, si ;) ), pour nettoyer quelques heures par jour la soupe que je donnerai aux non-symbiotiques.

J'ai pris un Tunze 9004, peu gourmand en place et ayant reçu de bons échos sur les forums récifaux allemands.

Modifié par Piquepique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surtout pas de boite à vague, trop proche de la déferlante. Si il y a un biotope ou la wave box peut avoir un sens (pas taper, simple avis personnel), c'est bien celui-ci. Une petite wave, bien cachée derrière... des racines :)

 

 

Pour les racines, pourquoi ne pas utiliser du bois flotté qui a été délavé et "purifié" de tous ses tanins ? C'est le moment du gros temps, il va y avoir de quoi ramasser sur les plages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bin... la première plage pour moi, ce sont déjà quelques centaines de kms...  :D

 

j'avais pensé au départ à de vraies racines de palétuviers, utilisées en eau douce.

Mais les tanins relargués m'ont fait peur, bien que la question de savoir si ces tanins ( mais en quelle quantité?) ne seraient pas favorables aux coraux reste ouverte, puisqu'il doit bien se passer la même chose dans la Nature.

 

Pour la Wave-box, oui, c'est en projet, ou presque.

Au lieu d'installer la "box", je vais piloter une Tunze 6055 avec un Wave-controller.

On-Off, On-Off, etc...

La 6055 est déjà là, j'ai trouvé un Wave-controller d'occase qui ne devrait pas tarder.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est gentil, mais maintenant j'ai mes imitations moumoutes en résine, alors...  ;)

 

Et puis, j'espère bien que les vrais palétuviers vont développer de belles racines eux-aussi!

 

Une p'tite énigme sans doute insoluble, mais je tente quand même, car même dans les papiers scientifiques, je ne trouve pas de données précises:

 

Quelqu'un aurait-il une vague idée des taux de No3 et Po4 dans la zone mangrove?

Sur le récif, pas loin de 0, on le sait, mais dans l'arrière-cour?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les mangroves près des déversements de nickel de Nouvelle Calédonie, les taux de NO3 et PO4 sont devenus peu préoccupants.

 

 

EDIT : peut-être ici, tu as des taux de nitrates et phosphates selon les saisons, mais c'est exprimé en µm  :

http://investigacion.izt.uam.mx/rehb/publicaciones/17-2PDF/169-178_Rivera.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour le lien, Denis, super intéressant!

Jusque là, la plupart des études que j'ai trouvé se concentraient sur la composition des boues et l'influence des taux de nutriments dans ces boues sur la pousse des palétuviers, mais là, ça va un peu plus loin.

Il ne me reste plus qu'à déchiffrer tout ça en détail... :chaleur

 

En tout cas, voilà un papier rempli de pleins d'infos croustillantes, comme par exemple la présence d'un taux de silice assez important dans l'eau des mangroves.

Ooooh bonne mère, tout ça me donne envie de tester plein de trucs nouveaux! :mdr

Modifié par Piquepique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mmmh, au début, ça risque de ne pas être terrible, c'est le genre de bac qui met du temps à se bonifier, je pense...

Allez, promis, je mélangerai une p'tite cuillère de Zéomaltine dans le bac le jour du vernissage, rien que pour te faire plaisir!   :D

 

 

:fgcontent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dis donc en passant, la miracle mud c'est pas farcis de silice, justement?

 

Sinon toujour super projet, je pense que tu as fait le choix le plus judicieux avec tes fausse racine! tout du moins le choix le moins risqué!

 

Tu compte mettre quoi comme vivant de dans, on veux tout savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, la Miracle Mud était sur la liste des invités potentiels!

Mais... j'ai bien envie de tenter plutôt un sable d'origine marine qui se trouve devant ma porte et dont j'ai parlé en première page de ce post.

J'avais déjà fait des tests il y a quelques années avec des palétuviers dans ce substrat (en marron sur la photo, couvert de sable de loire), et la pousse avait dépassé toutes mes espérances:

post-344-0-75987900-1383897601.jpg

post-344-0-41658800-1383897634.jpg

 

En ce qui concerne le vivant, au départ pas mal de mous et LPS, quelques (petites) anémones, pour la plupart déjà en stock.

Le bac a une partie sable où pousseront des herbes marines (Zostera, Halophila), parsemées de coraux isolés (Gonio, Catalaphyllia).

Et puis, une fois le bac rodé, des éponges, et quelques non-symbiotiques.

Je vais essayer de fixer pas mal de choses sur les racines, au départ avec du fil de pêche, c'est du moins la solution qui me parait la plus esthétique.

Pour les poissons, un couple de Doryrhamphus excisus, un couple de Synchiropus picturatus, un couple de Pterapogon kauderni, et je n'aurais rien contre le fait de tenter à nouveau un petit bac de poissons comme les Apogon parvulus.

 

Les suggestions, aussi bien côté coraux que poissons, sont les bienvenues, pour le reste aussi, d'ailleurs.  ;)

 

 

Encore une idée farfelue:

Je compte mettre en route un (petit) RAB, principalement pour profiter du bactérioplancton produit.

En place du charbon, je pense y mettre du sable de foraminifères.

La zone mangrove étant soumise aux marées, je me demandais si ça ne serait pas une bonne idée d'installer une petite cuve annexe, dans laquelle le RAB fonctionnerait en permanence, mais cette cuve ne serait reliée avec le bac principal que toutes les 6 heures.

Ainsi, pendant les 6 heures de déconnexion, la petite cuve accumulerait le bactérioplancton.

On pourrait aussi imaginer une pompe doseuse qui distillerait du phyto dans cette cuve annexe, également pendant les heures "off".

Et puis paf, le tout serait relâché dans le bac principal à la prochaine "marée".

Il me semble (mais peut-être que je me trompe), que les variations sont importantes pour ce genre de biotope, et que ce n'est pas "un long fleuve tranquille".

Je m'imagine bien aussi "pourrir" le bac à intervalles réguliers, avant de passer un coup d'écumeur quelques heures plus tard.

Modifié par Piquepique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En parlant de contrôleur, je te conseillerai plus tôt le 7092 qui est beaucoup plus facile à régler et avec un réglage plus fin et gérer électroniquement.

 

 

7092 Tunze.png

 

 

Je suis très content d'une nanoWB sur mon 600 litres, qui est venue remplacé la WB normale, trop puissance pour ce bac.

L'effet de balancement est magnifique sur les Euphyllia par exemple, et très ressemblant à ce que l'on voit sur la vidéo plus haut.

 

Je comprends que tu boycottes les Jebao mais une WP25 serait à essayer si tu en as l'occasion ; les fonctions vagues sont vraiment agréablement surprenantes.

 

P.S. D2solé, j'ai repris mon message parce que j'avais été interrompu pendant que je l'écrivais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet qui m'intéresse, j'ai en effet un bac ressemblant un peu a ce que tu envisage (un 670 l), pas du tout écotypique comme tu compte faire, mais riche en diversité (palétuvier avec son petit lit de sable, mous, LPS, NPS, Algues supp et éponges mais SPS en plus, sans compter les bébêtes qui grouilles de partout et des crabes en tout genre).

Question mise en route, cela a été très rapide en fait, 15 jours après mise en place, le bac présentait très bien, paramètres OK, jamais eu de cyanos ni de filamenteuse, juste quelque spot de dyno qui sont parti par la suite. Aucun poisson mais nourrissage équivalent.

Rien d’autre que le bac pour l’épuration (technique super simple lumière + chauffage + brassage), et après validation du bon fonctionnement (No3, Po4, amoniac non détectables), je l’ai relié a mon 1100 l avec un débit de liaison très lent, 100 l/h, juste pour ne pas avoir a supplémenter en KH/CA ou gérer l’évaporation.

Tout cela pour dire qu’en peuplant rapidement le bac en épurateur, cela démarre sur les chapeaux de roue !

Pour ce qui est du taux de nutriment présent dans l’eau, je pensais au début qu’il devait être important pour nourrir le palétuvier, et dans les petites cuves ou ils se trouvaient avant, j’étais en effet obligé de « pourrir » le bac pour la santé de l’arbuste.

Entre temps il a transité dans un 140 l que tu avais vu, la qualité d’eau était de type pauvre en nutriment, et la croissance moyenne.

Depuis qu’il est dans le 670 l, avec une eau pauvre une fois de plus (et heureusement puisque j’y maintiens aussi des sps colorés), il pousse très bien.

J’en conclu que même si la concentration en nutriment est faible, le volume du bac étant plus grand, et donc la masse total de nutriment disponible plus importante, le palétuvier y trouve son compte. Le renouvellement des nutriment est donc plus important que leur concentration, et le palétuvier (mangrove rouge dans mon cas) peu se satisfaire sans problème d’une eau faiblement chargée en nutriments a condition que le renouvellement soit suffisant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Encore une idée farfelue:

Je compte mettre en route un (petit) RAB, principalement pour profiter du bactérioplancton produit.

En place du charbon, je pense y mettre du sable de foraminifères.

La zone mangrove étant soumise aux marées, je me demandais si ça ne serait pas une bonne idée d'installer une petite cuve annexe, dans laquelle le RAB fonctionnerait en permanence, mais cette cuve ne serait reliée avec le bac principal que toutes les 6 heures.

Ainsi, pendant les 6 heures de déconnexion, la petite cuve accumulerait le bactérioplancton.

On pourrait aussi imaginer une pompe doseuse qui distillerait du phyto dans cette cuve annexe, également pendant les heures "off".

Et puis paf, le tout serait relâché dans le bac principal à la prochaine "marée".

Il me semble (mais peut-être que je me trompe), que les variations sont importantes pour ce genre de biotope, et que ce n'est pas "un long fleuve tranquille".

Je m'imagine bien aussi "pourrir" le bac à intervalles réguliers, avant de passer un coup d'écumeur quelques heures plus tard.

 

Hello,

l'idée du RAB est bien évidement très seduisante mais deux questions me viennent:

-pourquoi du sable de foram, tu rique d'avoir une surface de colonisation bien plus petite et des difficultés à le garder en aerobie ?

-et surtout ne penses tu pas ne jamais pouvoir équilibrer et régler correctement ton RAB avec le principe du circuit fermé qui sera vidé et reremplis (et donc perturbé au sens écologique du terme) en permanence. Je ne sais pas comment tu as envisagé de "régler" tout ça, mais les RAB me semble etre des engin qui ont besoin de stabilité pour fonctionner dans la durée sans trop se prendre la tête.

 

Une souche zozo et /ou de ricordea de couleur différente/ branche de racine ça pourrait être psychédélique, back to the 70's!

 

En tout cas j'ai hate de voir ça!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos témoignages et commentaires.  ;)

 

@Greg: Oui, je connais ton bac que je trouve très joli.

Il me semble que cette histoire de nutriments est difficile à quantifier, et certainement que chaque bac se comporte différemment, en fonction de sa biodiversité et de la charge organique qu'on lui inflige.

Selon les quelques publications scientifiques que je suis parvenu à déchiffrer, les palétuviers semblent puiser la majorité de ce qu'ils ont besoin dans le sol, et non dans l'eau.

C'est à mon avis un point important, et à l'instar des herbes marines, les palétuviers sont peut-être les plantes qui permettraient d'épauler un DSB sur la durée, puisqu'elles extraient ce dont elles ont besoin directement "au cœur" de celui-ci.

 

@Trevaly:

en ce qui concerne le RAB, je suis d'avis que le charbon peut être utilisé quand un écumeur tourne en permanence derrière.

Sans écumeur, ou à temps partiel, il y a inévitablement des poussières qui partent dans le bac.

Même constat d'ailleurs avec les résines anti-Po4, qu'il m'est arrivé d'utiliser en lit fluidisé, ou dans un simple filtre.

Sans écumeur, on en retrouve partout dans le bac...

Cela reste invisible les premiers temps, jusqu'à ce qu'on repasse un coup d'écumeur, et là, dans le cas de la résine anti-Po4, l'écume ressort orange/rouge...

 

Le sable de foraminifères est très poreux, et les grains sont ronds et de taille à peu près uniforme.

Je ne saurais dire si le charbon a une surface de colonisation plus importante, mais pour les raisons citées plus haut, je préfère l'éviter.

Dans le post sur CR à propos de l'utilisation d'un RAB, Alain avait répondu positivement à Manu72 à propos de l'utilisation de ce sable dans un RAB.

 

Pour la combine d'utiliser le RAB dans une cuve qui ne serait connectée au bac principal que par intermittence, c'était une idée comme ça, et assez farfelue comme je l'ai précisé.  :D

Effectivement, j'ai du mal à jauger les effets négatifs (ou positifs!) qu'un tel fonctionnement pourrait provoquer.

Si quelqu'un pouvait réveiller M'sieur Alain... :dors je serais heureux d'en apprendre plus!

 

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos témoignages et commentaires.  ;)

 

@Greg: Oui, je connais ton bac que je trouve très joli.

Il me semble que cette histoire de nutriments est difficile à quantifier, et certainement que chaque bac se comporte différemment, en fonction de sa biodiversité et de la charge organique qu'on lui inflige.

Selon les quelques publications scientifiques que je suis parvenu à déchiffrer, les palétuviers semblent puiser la majorité de ce qu'ils ont besoin dans le sol, et non dans l'eau.

C'est à mon avis un point important, et à l'instar des herbes marines, les palétuviers sont peut-être les plantes qui permettraient d'épauler un DSB sur la durée, puisqu'elles extraient ce dont elles ont besoin directement "au cœur" de celui-ci.

 

Merci :)

Côté nutriment, la seule mesure de mon côté qui montrait une différence flagrante quant a l’efficacité du palétuvier, fut une mesure d’ammoniac, j'ai déjà écrit cette information ailleurs (désolé si je me répète :D ), mais j'avais comparé 4 eaux différentes, et c'est seulement dans le 670 l avec le palétuvier que l’ammoniac était totalement indétectable par le test, dans toute les autres eaux, même celle d'un bac très peu chargé car rempli de coraux mous en attente de transfert, sans poissons et donc faiblement nourri (je nourris toujours les bac, même sans poisson), je trouvais des traces.

Quant au DSB + Palétuvier, c'est clairement un duo très efficace !

J'ai toujours eu du mal avec les DSB qui de mon expérience sont trop ciants a tenir dans le temps, alors que celui de mon palétuvier a environ 15 ans. Le palétuvier pérennise clairement le DSB et heureusement d’ailleurs, car le DSB du palétuvier devient dans le temps impossible a entretenir ou a refaire car toute les petites racines terminales du palétuvier finissent par figer les grains composant le DSB.

Par contre, ces racines pompes visiblement très bien les nutriments, a ce point que dans les différentes configurations de bac que j'ai fais avec cet arbuste, j'ai toujours fait en sorte de placer le DSB dans une zone calme avec un courant y amenant les sédiments pour qu'ils y décante puis soit pris en charge pas l’ensemble DSB plus arbuste.

A ce sujet je te conseille, pour pouvoir par la suite déplacer tes palétuviers, de les faire pousser dans des "barquettes" en verre ou plastique suffisamment costaud. En effet, déterrer un palétuvier est mission quasi impossible sans risquer de trop gros dommage au niveau des racines.

Il faut donc pouvoir facilement transporter l'ensemble DSB + arbuste. Dans mon 50 l, cela ne posait pas de problème, je me contentais de vider l'eau du bac pour pouvoir déplacer l'ensemble sans aucune perturbation. Dans mon 670 l par contre, j'ai fabriqué cette fameuse barquette en PVC noir, a la dimension du DSB, je peu comme cela déplacer l'ensemble sans soucis comme un pot de fleur dans une jardinière :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez hop, c'est en eau depuis quelques jours, je vous livre les premières photos.  ;)

 

post-344-0-82637600-1384879806.jpg

 

post-344-0-78001000-1384879839.jpg

 

Partie technique à droite, pour l'instant vide, ou presque.

Bientôt, un ATS et un RAB y prendront place.

Refuge planté à gauche, avec palétuviers et herbes marines dans substrat maison:

post-344-0-04754100-1384879973.jpg

post-344-0-76542900-1384881241.jpg

 

 

Et quelques détails:

 

post-344-0-22154400-1384880045.jpg

 

post-344-0-06151500-1384880088.jpg

 

post-344-0-33953700-1384880111.jpg

 

spécial dédicace à la BBO, j'ai eu l'immense plaisir de verser environ 80kg de sable et de boue dans les deux bacs, en pensant très fort à vous!  :D

 

Forcément, les débuts sont un peu rudes, petite poussé de diatomées, quelques cyanos par-ci par-là.

Les coraux sont maronnasses, mais s'ouvrent bien dans l'ensemble.

C'était un peu ma peur avec le substrat maison, mais ça semble aller...

 

Depuis ce matin, une Vortech MP10 balance la houle, c'est chouette à voir!

Nitrates à 5mg/l, Po4 à 0,04mg/L, je laisse tourner quelques semaines pour voir comment se comporte le tout. 

 

Encore beaucoup de choses à améliorer, le décor, l'éclairage, l'intégration de l'ensemble dans la pièce.

C'est un début... :-[

 

Et pour finir, une belle vidéo dont je ne me lasse pas:

 

Modifié par Piquepique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello Superbe piquepique!

j'ai hate de voir la suite! Je trouve que dans l'ensemble le décor est déjà fort reussis!

Une petite video pour voir le balancement de la houle serait top!

Sinon je vois que tu as des pousse de palétuvier entièrement immergé, tu n'a pas peur qu'elle n'aprécie pas. Dans mes souvenir il fallait garder les pointes hors de l'eau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci!  ;)

Les coraux sont posés en vrac pour l'instant, je ne me suis pas encore lancé dans la fixation de quelques boutures sur les racines, je sens que ça va être coton...

 

De quelle pellicule blanche parles-tu, Nono?

 

Pour la vidéo... ma connexion internet est tellement lente, que ça met des heures à télécharger...

Mais j'essayerai à l'occasion.

 

Les palétuviers immergés... oui, je sais que ce n'est pas conseillé...

C'est encore une idée farfelue... :hihi

Quand je vois ça, je me dis que c'est à tenter...:

 

post-344-0-05340100-1384890119.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici