Aller au contenu
Jaycee

Un récif dans le Luberon

Messages recommandés

Des news du bac qui traverse une période mi-superbe/mi-nécroses.

Contrairement à beaucoup de magnifiques bacs que je vois en parcourant le bel endroit que se trouve être  ... Cap récifal, mon bac est toujours bipolaire.

Je m'explique, 80 % des coraux se portent à merveille, avec des couleurs splendides et une belle pousse, mais les 20 % restant nécrosent doucement, au fil de long mois, perdant millimètre après millimètre.

Ainsi, nombre d'acro, poscillo, stylo sont de plus en plus beaux et par ailleurs, le hyacinthus et sont tout aussi immense voisin nécrosent doucement, lentement et se dirigent lentement vers la fin.

Ainsi, il n'y a pas d'endroit, ni de hauteur, ni de zones plus ou moins brassées que je puisse incriminer, les plus beau côtoient les moribonds.

Ma maintenance est revenue au plus simple depuis plusieurs mois, la population piscicole à diminué et je n'ajoute rien.

Mes paramètres sont idéaux et des plus stables et ma maintenance toujours aussi intransigeante.

Pourtant je perds régulièrement des pieds qui ont prospéré pendant des années sans le moindre signe de faiblesse pour basculer lentement vers le coté obscur ...... un beau matin.

Ceci ressemble à un billet d'humeur mais comme je vois récemment quantité de bacs parfaits ou il n'y a pas un polype asthmatique, je me dis qu'il en est du récifal comme du jardinage, il ne suffit pas de tout faire, de le faire bien et tout le temps.

Il faut avoir la main bleue et malgré les milliers d'heures passées à tout faire pour offrir les meilleures conditions de vie à mon récif, la mort plane.

Je ne suis de toute évidence pas récifaliste car je n'admet toujours pas l'idée selon laquelle on peut investir une part aussi importante de son existence, en pure perte sans même jamais savoir ce qui peut déraper alors que tout allait si bien.

J'ai donc décidé d'arrêter les frais, je n'ai plus acheté la moindre bouture depuis le mois de juin dernier et n'en rachèterais pas quoi qu'il advienne.

Du train ou ça va, d'ici un an, je devrais me retrouver avec quatre ou cinq pieds et le bac mourra doucement, plus précisément, il s'éteindra.de lui même.

Pour l'instant 80 % des coraux vont très bien et mon décor va s'aérer de deux pièces d'acro de 30 cm de diamètre.

Positivement réaliste donc pour tout ceux qui ont des soucis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arrf ! Que d'idées troubles en cette fin d'année. C'est bien normal, l'hiver ne s'est jamais prêté aux ambitions et à l'optimisme.

 

Tu aurais tord de vouloir comparer ton bac aux autres. Le tien n'a rien a envier a de nombreux beaux bacs. Tu sais bien que la vie de chacun est faite de bonheurs et de malheurs, que les plus beaux vivent des drames leurs grandes heures passées et, heureusement, que des aquariophiles qui ont connu des galères à répétitions finissent par trouver les clés de leur réussite.

 

J'ai la désagréable sensation que nos bacs accumulent les mémoires de leurs mésaventures, et forcément, au fil du temps, quand la coupe est pleine, les facteurs nuisants prennent le dessus. Je pense au topique de WillO2mer, à de nombreux bacs déclinants et à ma propre expérience. Les échanges de boutures elargissent le spectre et accélèrent l'implantation de bactéries, virus ou parasites pathogènes lesquels, patiemment, attendent leur heure. Les nécroses au début timides, contenues, deviennent plus fréquentes et atteignent finalement les espèces les plus solides...

Malheureusement, face a notre meconnaissance du sujet, je crains que la seule solution soit un redémarrage à zéro, avec de nouvelles PV ou stérilisés.

 

J'espère bien sûr que tu échapperas à cette maudite règle et que cet hiver restera bientôt un simple mauvais souvenir ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas vraiment noires les idées Denis.

Nos bacs sont des Formule 1 et nous sommes souvent de bons pilotes, mais il n' a que trois places sur le podium.

Comme tu le remarque justement, aujourd'hui, une soixantaine de colonies se portent à merveille, mais une dizaine est sur la mauvaise pente.

Depuis le démarrage de mon premier bac, il en a toujours été ainsi, je n'ai jamais pu mesurer de phosphates, j'ai péniblement atteint 10 mg/l de nitrates, je n'ai jamais connu de crash mais j'ai toujours eu 20 % du bac moribond ou sur le point de l'être.

Que ce soit sur un bac jeune ou mature.

Je suis donc devenu philosophe, ne disposant d'aucun moyen de savoir ce qui ne va pas.

Nos pauvres outils de mesure nous permettent tout juste d'avoir tous les signaux au vert en regardant une partie non négligeable de nos hôtes partir doucement.

Je ne reseterais pas mon bac car je suis désormais convaincu que j'arriverais au même résultat 18 mois plus tard, ce qui est l'âge de mon bac aujourd'hui.

Je vais donc laisser la vie suivre son cours et ne rien lâcher, cela durera ce que cela devra durer car j'ai rompu la chaîne qui faisait de moi l'esclave de mon bac dans l'espoir fou qu'en maintenant tout au vert, cela finirait par aller tôt ou tard.

Je me suis séparé de mon loriculus car il de l'avis de tous, il représentait un "menace", je me suis séparé de mon bariene et du vlamingii car il "polluaient" trop, j'ai arrêté le biopellets devenu inutiles une fois mes gros bébés partis et ................ rien n'a changé, rien.

Depuis déjà 6 mois, mon bac est parfaitement "équilibré" et rien ne va mieux, rien ne s'aggrave, c'est une évidente continuité faite de nécroses ponctuelles et de magnifiques explosions de couleur. 

Que de beaux moments passés avec ce bac, que de déceptions et des centaines d'heures à gratter, brosser, siphoner, trimbaler de seaux .... des centaines de seaux .........

 Aller demain il y a changement d'eau et tout ce qui va avec ..... 6 bonnes heures de boulot  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est effectivement la partie obscure de notre passion.

Tes idées, ne sont pas noires, ok... mais on sent bien que la flamme s'éteint doucement.

Le plus dur dans cette passion n'est pas de maintenir tel ou tel biotope en bonne santé, mais bien d'arriver à la garder allumée cette foutu flamme.

Car cette "lassitude" que nous pouvons lire dans tes posts, d'autres l'on connue avec des bacs en bonne santé, tant la masse d'investissement leur à pesé.

Il est vrai, qu'un bac récifal, c'est beaucoup de contraintes, de travail, de temps passé.

Mais c'est aussi beaucoup de plaisir !

Toutes les passions génères ce genre de contradiction.

 

Je ne retiendrai que ta signature :

Pour ceux qui pensent que l'aventure est périlleuse, dangereuse ......essayez la routine, elle mortelle

 

Tente de te dire que ces 20% de moribonds, sont là pour ne pas tomber dans cette mortelle routine... 

 

En tous cas, bon courage, et que LA FORCE SOIT AVEC TOI  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas vraiment noires les idées Denis.

Nos bacs sont des Formule 1 et nous sommes souvent de bons pilotes, mais il n' a que trois places sur le podium.

et comme disait robert dunlop être second c'est être le premier des perdants :siffle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut je comprends ta lassitude mais on a beau avoir le plus entretenu des bacs les coraux sont des animaux vivants et il suffit souvent d'un rien pour les déstabiliser,moi meme malgré des parametres souvent bon j'ai perdu des colonies entieres de coraux sans aucun motifs ,recemment une colonie de pocilos s'est mis a nécroser tres rapidement,j'au enlever les parties mortes et replacées dans un courant plus viloent et c'est repartis,meme si de temps en temps ça recommence,sur les colonies qui ont entiérement disparues j'ai tenter d'e réintroduire des boutures taillées sur le cadavre du pied mere mais mais le bac n'en veux plus une sorte de vaccination comme si il ne voulait plus ces especes..je te parle meme pas de mes copines les thalassantius aster,le recif du belon eu connu la plaie et des vallonias,un vulpinus et 2 ou 3 mithras en commande..

je pars maintenant du principe sue si tout mes parametres sont bons,les coraux qui veulent plus ben tant pis pour eux de la place pour les autres et pas questions d'affamer les poissons ou d"en retirer sous pretexte qu'ils polluent trop..juste embété pour mon sohal qui a passer les 15cm et devient nerveux dans les 2.50m qui ne lui suffisent visiblement plus..mais si j'étais toi je m'acharnerais pas sur les changements d'eau j'ai constaté sur mon bac ou d'autres que les aquas n'aimaient pas trop ça,une maintenance au plus simple est la meilleurs et surtout ne pas succomber de tester tel ou tel appareil ou autres produits quand tout va bein..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y'a nombre de post de bacs qui rencontrent des problèmes et dont les fameuses analyses triton ne décèlent absolument aucun problème

et comme le faisait remarquer jaycee les formule 1 sur le papier ont toutes le meilleur matériel ,très peu ont le bon compromis ou la bonne adéquation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tss, tss, Jaycee, on se ressaisit ;)

J'ai la chance de voir de très beaux bacs et de rencontrer des récifalistes expérimentés tout au long de l'année mais je ne garde pas le souvenir qu'aucun d'entre eux ne m'ait affirmé faire croitre à long terme toutes les variétés de coraux qu'il souhaiterait pourtant maintenir. Ainsi, au fil des années, ces bacs finissent par présenter exclusivement "les coraux qui s'y plaisent".

Certains maintiennent sans aucun souci apparent des Acropora pourtant difficiles comme des suharsonoi alors que parfois ils peinent à conserver des espèces pourtant "faciles et communes" dans d'autres bacs.

J'ai eu une superbe souche de plana qui poussait comme du chiendent dans mon deuxième bac alors que toutes les boutures passaient l'arme à gauche dans les bacs des récifalistes à qui je les offrais et j'ai finalement perdu cette souche quelques jours après avoir connecté un refuge alors que tous les autres Acropora du bac semblaient au contraire s'en porter mieux... Difficile d'en comprendre dans le détail "le pourquoi" !

Nous savons tous qu'une maintenance bâclée et des paramètres qui font le yoyo sont fortement préjudiciables aux espèces délicates mais j'en viens parfois à me demander si l'extrême inverse ne tendrait pas à les affaiblir à long terme. Même "ensoleillement" toute l'année, jamais de nuages, mêmes courants, ni mortes-eaux ni tempêtes, mêmes flux de nutriments aux mêmes heures 365 jours par an.

Et il ne s'agit là que des paramètres visibles... Aucune idée de l'impact potentiel de cette "stabilité permanente" (les guillemets s'imposent quand même  :D ) en ce qui concerne la diversité de la flore bactérienne et de la microfaune et qui ne sont certainement pas étrangères aux bonnes conditions de vie de l'ensemble des animaux d'un bac.

Bon, bref, Jaycee, si tu renonces pour si peu, je descends dans le Lubéron et je tue le chien :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous rejoint tout à fait sur vos avis et commentaires.

Une fois qu'on a atteint la stabilité, la maturité, seules les espèces qui s'adaptent ont un avenir et encore, pour un certain temps, le temps qu'un changement mineur modifie les conditions d'une façon suffisamment subtiles pour qu'une partie d'entre eux ..... passent de vie à trépas.

C'est peut être ... certainement là, la moins mauvaise des philosophies et c'est la mienne pour l'avenir.

Je disais 60, j'ai plus d'une centaine de pieds dans le bac et je vais laisser l'épuration se faire ...... en attendant la prochaine.

 

Histoire d'apporter une pierre à l'édifice, j'ai démonté mon gros filtre UV aujourd'hui car il ne sert plus depuis des mois, j'ai laisser la pompe à eau tourner pour que l'eau ne stagne pas à l'intérieur. J'y ai trouvé, comme à chaque maintenance, une boue très fine de couleur noire. Il n'y en a pas des litres mais suffisamment pour s'interroger sur la composition chimique de cette boue ?

Il s'agit d'un aquamedic, une "grande marque" donc.

J'ai déjà vu des filtre Chinois se désagréger de l'intérieur sous l'effet des UV et causer une pollution pouvant même tuer les poissons.

Mais aucun retour sur du Deltec ou de l'aquamedic ?! 

 

Comme vous êtes sympa, je mettrais une vidéo du bac ce soir  :bonjour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

100 pieds c'est peut être là le problème, tous les récifalistes rêvent de  jardins d’espèces différente et disparates mais au fond est ce seulement possible ?

certaines espèces chez moi ne prennent pas ,elles ne meurent pas mais végètent inlassablement alors que d'autres pullulent

un yacintus qui végétait lamentablement seul sur sa pierre c'est découvert une vraie âme de colonisateur lorsque ,attribuant cet état a un manque de lumière  ,je l'ai remonté plus haut sur mes étagères de montipora  ,il est a ce jour le seul de mon bac a avoir fait plier les monti (avec ma pince coupante)

 

je suis d'avis que ta décision de laisser faire est la bonne pour l'instant ,la concurrence sera mortelle pour certain et bénéfique pour d'autre c'est la règle de la nature chaotique et cruelle

Modifié par fran

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

 

Ces quand même beaux 100 pièces dans un aquarium !!

Des photo et des vidéos ,quand tu veut je ne me lasse pas de les regarder .

 

Ps:on a tous des réussites et des échec !félicitations 100 pièces quand même!!!:-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

 

 

J'ai déjà vu des filtre Chinois se désagréger de l'intérieur sous l'effet des UV et causer une pollution pouvant même tuer les poissons.

Mais aucun retour sur du Deltec ou de l'aquamedic ?! 

Je confirme, déjà vu sur un petit stérilisateur UV Aquamedic, la seule fois de ma vie où j'en ai utilisé un.

Poussière noire à l'intérieur, qui laissait sur les doigts des traces presque indélébiles, bref, pas joli joli.

S'il me faut un jour en utiliser un à nouveau, ce sera une version en verre, encore commercialisée par quelques marques (certes plus cher).

 

Pour le reste... courage, Jaycee... ;)

Perso, plus je lis, plus je visionne des vidéos marines, et plus je me dis que les interactions entre les divers milieux marins, la nourriture abondante sous toutes ses formes, les saisons, le cycle des marées, la lune i tutti quanti sont des choses qui manquent beaucoup dans nos bacs.

Cela rejoint ce que disait Dompail. et peut sans doute expliquer parfois certains échecs, à court (non symbiotiques par ex.) ou à moyen terme (symbiotiques).

Pour bien faire, il faudrait une bonne dizaine de bacs connectés entre-eux, chacun dédié à un biotope bien particulier, l'un épurant ou nourrissant l'autre, et ainsi de suite...

Modifié par Piquepique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Changement d'eau hier, mais aussi nettoyage de la pompe de l'écumeur, de la pompe de remontée, démontage de l'UV.

Comme promis mais avec un peu de retard, la vidéo ou on voit bien les malades et tous ceux en bonne santé.

 

 

 

 

Pique pique, si tu as un lien pour lfiltre en verre, je suis preneur car mon leuco peut toujours péter un plomb et je serais bien heureux d'en avoir un sous la main.

 

 

 

Vidéo à regarder en HD pour ceux qui ont la bonne bande passante  :bonjour 

 

Modifié par Jaycee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des filtres UV en verre, il y en a par exemple ici:

http://www.shop-meeresaquaristik.de/hw-wiegandt:.:88.html

;)

 

Lien vers le fabricant: http://www.hw-wiegandt.de/uvwasserklaerereng.html

 

et Fran a raison, ce bac a besoin d'entendre autre chose!

Allez, petite cure de Vitamine C en forme d'hommage :D

https://www.youtube.com/watch?v=m0PtwL3C7LA

Modifié par Piquepique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Piquepique pour le lien, je pense m'en offrir un pour le récifal et un pour les discus, histoire de tester.

Alors ce n'est pas plus cher et si le rendement annoncé est effectif, de très bons produits que voici.

 

Motorhead ...... ça c'était avant  :%)

Modifié par Jaycee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il ne faut pas te décourager, même si certains tir la tronche, ton bac est quand même très beau !

 

Je ne suis de loin pas un spécialiste concernant la chimie de l'eau, et encore moins des effets de certains traitements sur les coraux. Mais je permets de lancer un pavé dans la marre.

 

Est-ce que t'es soucis ne vienne-t-ils justement pas des UV ? On sait que les interactions entre les coraux et le monde du tout petit sont très vaste. Au même titre que l'utilisation du charbon de manière ininterrompue, là stérilisations aux UV est-elle toujours bénéfique ? Moi je m'en méfierais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors Seb, quand on doit faire face à une épidémie d'oodinium, on a pas trop le choix, idem si le cryptocarion se fait un peu trop virulent.

Certes les UV ne sont pas neutres car une partie des AA et des oligo pètent au passage, mais je n'ai pas utilisé les UV de façon permanente.

5 mois au printemps 2014 m'ont permis éradiquer l'oodinium en limitant la casse (perte de 4 poissons sur 20).

C'était probablement en guise de bienvenue  :chepo au démarrage du bac.

Ensuite deux mois entre septembre et octobre de la même année suite à l'introduction du leuco.

Mais depuis, j'ai toujours un UV correctement dimensionné et prêt à fonctionner ..... au cas ou.

Je pense au contraire, qu'un UV en prophylaxie, avant l'introduction d'un poisson délicat, permet à un bac d'échapper à bien des désastres;

Pas d'usage continu, si tout roule, l'UV reste éteint.

Une poussée de dino, quelques heures d'UV pendant quelques jours peuvent bien aider.

Mais la coupure de l'UV se fera idéalement sur plusieurs jours, histoire de ne pas re-boulverser le milieu car les cyano guettent souvent cette coupure pour reprendre place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors Seb, quand on doit faire face à une épidémie d'oodinium, on a pas trop le choix, idem si le cryptocarion se fait un peu trop virulent.

Certes les UV ne sont pas neutres car une partie des AA et des oligo pètent au passage, mais je n'ai pas utilisé les UV de façon permanente.

5 mois au printemps 2014 m'ont permis éradiquer l'oodinium en limitant la casse (perte de 4 poissons sur 20).

C'était probablement en guise de bienvenue  :chepo au démarrage du bac.

Ensuite deux mois entre septembre et octobre de la même année suite à l'introduction du leuco.

Mais depuis, j'ai toujours un UV correctement dimensionné et prêt à fonctionner ..... au cas ou.

Je pense au contraire, qu'un UV en prophylaxie, avant l'introduction d'un poisson délicat, permet à un bac d'échapper à bien des désastres;

Pas d'usage continu, si tout roule, l'UV reste éteint.

Une poussée de dino, quelques heures d'UV pendant quelques jours peuvent bien aider.

Mais la coupure de l'UV se fera idéalement sur plusieurs jours, histoire de ne pas re-boulverser le milieu car les cyano guettent souvent cette coupure pour reprendre place.

 

Ok ;-) 

 

J'ai pas suivi tout ton post, et je n'ai pas vu que tu l'utilisais que périodiquement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici