Aller au contenu
JAKO17

Démarrage d'un bac récifal de 700 litres Phase 1

Messages recommandés

LA RENAISSANCE DE MON BAC AVEC AQUAROCHE ET DAPHBIO

 

 

 

1 – PREAMBULE.

 

Ayant démarré très tôt l'aquariophilie avec un premier bac en eau douce, j'ai assez vite multiplié mes ambitions grâce à l'apparition des colles néoprène pour remplacer le très contraignant mastic (oui, ce n'était pas hier!).

Grâce à cette nouveauté, qui semble aujourd'hui à tous tellement évidente, je prenais plaisir à construire des bacs et à fournir les amis aquariophiles. L'élevage devenait alors un loisir facile et fascinant dans des bacs bien plantés.

 

Quelques années plus tard, la plongée devenait pour moi un loisir irremplaçable et la beauté des poissons marins et des coraux me poussait à tenter de reproduire ces merveilleux paysages sous- marins.

Depuis il y a toujours eu des bacs marins chez moi, en dépit de déménagements fréquents.

 

Ayant finalement choisi un bac à larges pans coupés de 725 litres relié à une décantation de 125 litres, auquel était connecté un refugium de 112 litres, j'avais recours aux pierres vivantes choisies en fonction de leur porosité et de la présence (ou non ) des indispensables micro organismes.

 

Ces pierres ont fait leur office durant vingt années (hé oui, déjà) et on soudain décidé de prendre leur retraite en quelques semaines !

 

Ici commence la renaissance..

Je décidais d'installer un bac avec l'aide d'Aquaroches et des produits Daphbio pour les ensemencer.

 

Phase 1

 

Pour créer mon décor Aquaroche, un simple traçage sur le sol et le jeu de construction peut commencer.

Après quelques essais, le résultat en trois photos, de gauche à droite.

L'avantage est ici le sur mesure avec des structures faciles à aménager selon son goût.

 

 

post-2689-0-80388800-1519835557_thumb.jpg

post-2689-0-76921600-1519835774_thumb.jpg

post-2689-0-23971700-1519835858_thumb.jpg

Phase 2

 

Grâce aux photos, le montage dans l'aquarium peut commencer.

 

L'eau osmosée est mélangée avec le sel Instant Océan (1024).

La cuve est remplie et chauffée à 25,5°

post-2689-0-21732500-1519836235_thumb.jpg

Phase 3

 

C'est maintenant à Daphbio de jouer..

post-2689-0-07992800-1519836375_thumb.jpgpost-2689-0-25475300-1519836620_thumb.jpg

Le protocole prévoit 15 jours avec les pompes de brassage, sans écumeur et sans lumière avec :

  • 10 ml de Bactoreef le matin

  • 10ml de microfaune booster le soir

  • 10 ml de zooboster le soir

 

En fin de période, un bidon de meiofaunes et œufs de microfaunes benthique est versé en une fois dans le bac (4 litres environ).

post-2689-0-24675400-1519836738_thumb.jpg

Le bac reste clair et aucune transformation n'est d'abord visible.

 

Phase 4

 

La période suivante est de 2 semaines environ avec réduction du dosage des produits de 30% soit - 3 ml environ pour chaque produit.

Elle se terminera par l'arrivée de détritivores choisis (escargots, petites ophiures ) et un sarcophyton servira de précurseur.

L'écumeur est mis en circuit et l'éclairage augmentera progressivement...

Il faut être patient..

 

Progressivement,les roches se couvrent d'un film léger de couleur brune  : c'est le signal pour les détritivores !

 

Je ramène le service de nettoyage et de controle suivant : 

- 12 escargots (type Nasarius),

- 5 Bernard l'hermite de tailles variées,

-  3 petites ophiures (Ophiolepis superba),

- 1 oursin diadème,

- 1 étoile de mer,

et, pour le fun, un ormeau (Haliotis Varia Aba).

 

Tout ce beau monde se promène et les escargots laissent derrière eux une trace blanche qui témoigne de leur appétit.

C'est parfait !

 

Phase 5

 

Une semaine plus tard tout me pousse à compléter mes essais par des poissons et coraux test.

Bien sûr , durant cette période quelques contacts téléphoniques avec Benoît me confortent dans ma démarche...Merci Daphbio !

 

 

Je choisis donc une petite armée de dix guerriers :

- 6 chromis veridis,

- 1 centropyge bicolor,

- 1 labre à 6 bandes ( Pseudicheilinus Exataenia),

- 1 poisson cocher (Héniochus Varius),

 

et pout le fun....

- 1 Apolemichtys Xanturus

 

Dix poissons, je sais c'est un peu audacieux pour un démarrage. Mais c'est la faute à Daphbio : tout semble simple !

Je n'ai même pas d'algues à surveiller.

 

Et dès le lendemain tous m'accueillent en un banc homogène et affamé, même si l'eau s'est légèrement troublée.

 

Conclusion provisoire

 

Un démarrage de bac avec Aquaroches et produits Dapbio est possible et surtout relativement simple dans la mesure où un protocole sur mesure vous est proposé. En principe, pas d'algues envahissantes et démoralisantes. .

 

Si des doutes surviennent Benoît est là pour assurer et rassurer. Inutile de rajouter de la poudre de perlimpinpin, même si on vous parle de sucre ou d'alcool fort ...

 

Je vous donnerai la suite dans un mois pour confirmer le bon résultat d'aujourd'hui .

N'hésitez pas à me poser des questions si nécessaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi voir le mal directement...

 

Il est content du résultat obtenu et explique son process. C'est normal. Personnellement, je suis content d'un tel niveau de détails. Si on ne peut plus dire qu'on est content d'un produit sans être immédiatement agressé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

C'est vrai que mon post ne dis que du bien des 2 intervenants Aquaroche et Daphbio.

Comme le fait remarquer Scant, je veux simplement dire que cela fonctionne et que pour avoir eu des galères au démarrage autrefois, je trouve cette méthode plutôt cool.

Je voulais aussi dire que les PV ont une durée de vie, ce que j'ai appris à mes dépends .

 

Vous saurez la suite dans quelques temps, même si des ennuis surviennent, et ce sans complaisance publicitaire.

 

Bonne journée à tous.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

C'est vrai que mon post ne dis que du bien des 2 intervenants Aquaroche et Daphbio.

Comme le fait remarquer Scant, je veux simplement dire que cela fonctionne et que pour avoir eu des galères au démarrage autrefois, je trouve cette méthode plutôt cool.

Je voulais aussi dire que les PV ont une durée de vie, ce que j'ai appris à mes dépends .

 

Vous saurez la suite dans quelques temps, même si des ennuis surviennent, et ce sans complaisance publicitaire.

 

Bonne journée à tous.

pourrais tu développer en quoi les pv ont une durée de vie et comment l'expliquer  ? as tu un retour de 20 ans sur les aquaroches comme sur les pv ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben ça ressemble à une présentation, non ?

Et de la pub pour daphbio, mais ce n'est pas interdit non ?

la pub ne me dérange pas . c'est quand elle est déguisé que cela me gene ..... :(

2 photos en gros plan des produits , et trois photos des aquaroche . Et les deux marques en gras pour finir  ... je ne remet absolument pas en cause la qualité de ces deux produits par ailleurs . A chacun de faire son choix....

Ont peut obtenir le même décor aéré avec des pvs et des tiges de carbonne . :D cette remarque n'engage que moi .

Pour le cout de reviens  j'aimerais également que l'on en parle .A combien reviens le prix des aquaroche et le prix des produits ....comparé a de bonne pierres vivantes a 16 euros le kilos . Pas sur que les économies soit aux rendez vous  ?

La micor et la macro faune doivent etre plus diversifiés avec des pvs , meme si l'on peut avoir des surprise d'indesirable . mais c'est la nature .

le seul argument qui ferait pencher la balance serait un souci d'ecologie .

Apres chacun vois midi a sa porte . Mais serait dommage de faire croire a des débutant que c'est une recette facile et qui marche a tout les coup ...

Pour ceux qui sont experimenté cela peut etre une experience et un choix personnel ....

Je dis cela  avec ma petite experience , mais cela ne m'empeche pas d'etre lucide .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce qui concerne les pierres vivantes, il y a différentes qualité, très poreuses qui sont légères et les autres lourdes qui n'ont pas d'interêt, nous avons du recul avec elles, par contre les aquaroches c'est assez récent pour avoir un résultat fiable et durable. J'ai pas dit que cela ne marchais pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dan le prix de revient de l aquaroche si on prend de la céramique a empiler on trouve 100€ les 17kg de pierre sèche. Globalement une fois mouillé cela correspond a 22kg de pierre. Donc a mon sens a 100€ les 22kg de pierre vivante cela permet de faire le gros du decors (et de l épuration avec) en rajoutant soit des très bonne pv soigneusement sélectionnés soit des aquaroches ensemencer (comme celle vendue par bluering aqua). Donc pour moi m aquaroche ne revient pas plus chère que de la pv.

 

La où je suis sceptique c est sur l introduction de 10 poisson dont un gros pollueurs en un seul coup dans un bac aussi jeune (surtout quand l on sait qu il faut environ 1 ans pour qu un bac recifal trouve sont équilibre).

Après Jako si le protocole daphbio a marché chez toi tant mieux (malheureusement chez moi ce fut un échec) par contre a mon sens il est dangereux de dire que l ont peut introduire 10 poisson d'un coup surtout qu il y a principalement des poissons qui taperons dans la microphaune que tu vient d introduire dans le bac. A mon sens il aurait été plus raisonnable d introduire 1/2 herbivore pour commencer.

 

Après je suis pas contre une photo du bac notamment de l'Apolemichtys Xanturus qui est un poisson que j adore (dommage qu il soit trop gros pour mon bac). Il est encore juvenile?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour JAKO17, bienvenue et merci pour cette présentation d'un nouveau départ.

 

Pub déguisée disent certains... tu admets que cette présentation a de quoi interpeler, dans sa forme et dans son contenu. Personnellement, je pense qu'un commerçant, aussi compétent soit-il, aurait tout à perdre à utiliser de telles méthodes sur CR. Tout se sait dans le petit monde du récifal et l'un d'entre eux en a fait récemment les frais. Ses produits, tout comme ses sous-marins aquariophiles, se sont discrédités.

 

J'aime bien tout ce qui privilégie des actions bio à d'autres chimiques ou physiques. Mais la biologie nous impose d'être très prudents, sans conclusion hâtive.

 

J'ai relevé quelque uns de tes commentaires, comme ça, juste pour dialoguer.

 

Ici commence la renaissance.. : un peu tôt pour parler de renaissance, disons que l'aquarium monte en puisssance de manière satisfaisante comme dans la vieille bonne méthode Berlinoise.

 

Pour créer mon décor Aquaroche, un simple traçage sur le sol et le jeu de construction peut commencer. : J'aime bien cette méthode qui sera la mienne sur le prochain bac, avec des PV mortes, déjà prêtes au montage.

 

L'avantage est ici le sur mesure avec des structures faciles à aménager selon son goût. :

Tout comme avec les PV mortes. Plutôt que d'acheter des structures préformées, je préfère sortir la meuleuse pour structurer mon décor de PV mortes (ou vivantes) à mon goût. Aux structures avec support, je préfère des décors qui se supportent eux-mêmes, facilement démontables et pouvant être remis à leur place instantanément. La maintenance s'en trouve facilitée.

La préparation du décor à sec n'est pas une spécificité des décors inertes. On peut le réaliser avec des PV bien vivantes puisqu'elles supportent un temps de séjour hors eau de plusieurs heures. Leur transport ne se fait-il pas ainsi ?

Je dirais que les Aquaroches se démarquent plutôt par leur fabrication synthétique. Cela offre des avantages et malheureusement quelques inconvénients. L'histoire de cette "renaissance" en devenir pourra peut-être lever quelques doutes.

 

C'est maintenant à Daphbio de jouer.. Le protocole prévoit ... :

Heuuuu c'est surtout à toi de "jouer". Les protocoles c'est bien, notamment pour rassurer celui qui doute. Mais un protocole a tout a prouver s'il ne précise pas  les raisons qui on conduit à l'énoncer. Sinon ça devient un postulat et on sait bien que biologie et postulat, comment dire... ça fait désordre. C'est un peu ce qui me gêne avec tous les protocoles proposés clé en main, seulement avec le produit A ou B. On s'écarte trop de notre hobby qui est de (tenter de) comprendre les mécanismes biochimiques permettant la finalité : la bonne maintenance des animaux. Soyons honnêtes, il me semble que le récifal n'est pas une voiture dans laquelle  il suffirait d'appuyer sur l'accélérateur pour accélérer.

Ceci dit, Daphbio en partenariat avec Aquaroche développe cette voie plus écologique (sous réserve de quelques bilans) et on ne doit pas rester indifférent. Le chemin est encore long par rapport à ce qui a été éprouvé/approuvé avec des éléments naturels, et seuls des témoignages impartiaux pourront la crédibiliser.

 

... C'est parfait ! ... Conclusion provisoire... Un démarrage de bac avec Aquaroches et produits Dapbio est possible et surtout relativement simple dans la mesure où un protocole sur mesure vous est proposé... :

Oui, c'est parfait et potentiellement possible. Tout ce que tu décris est parfaitement le cycle de démarrage d'un aquarium, identique à ce que nous constatons depuis des années avec une méthode berlinoise scrupuleusement respectée et qui tient en quelques lignes. L'ensemencement reste une clé. Après, à chacun de préférer ses moyens :  produit A, B ou naturel. Alors, constat provisoire : oui, mais que conclure à ce stade ?

 

Je vous donnerai la suite dans un mois pour confirmer le bon résultat d'aujourd'hui . : Tu l'as dit : patience. Pour confirmer, ou infirmer comme tu l'as proposé. C'est honnête et effectivement le temps est juge mais un mois ce sera tout juste bon à suivre une tendance. Rien n'empêche de produire des photos depuis ce début.

 

Attention, je ne veux pas laisser penser que je ne crois pas à certaines méthodes. Il faut reconnaître que beaucoup d'avancées on facilité le récifal et c'est tant mieux. Mais l'athée inconditionnel que je suis estime que le coran ou la bible n'excluent pas le discernement et un minimum de réflexions personnelles.

 

Nous ne connaissons pas ton histoire récifale et surtout, nous ne savons pas ce qui t'a déçu dans tes premiers bac récifaux pour explorer cette approche. 

 

En tout cas, merci de nous faire partager ton expérience... peut-être en relativisant un peu ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello tous !

Je vois que les protocoles de démarrage déclenchent toujours les passions, ce n'est pas très grave, cela signifie que la passion est toujours vivace !!! :D 

En ce qui me concerne, celui-ci me passionne autant que tous les autres modes de démarrage d'un bac récifal et j'y vois plusieurs arguments valables :

si je me confrontais un jour à la mise en route d'un nouveau bac, plusieurs aspects me séduiraient volontiers :

- assembler une base à sec en privilégiant un décors aéré et pensé à l'avance sans être obligé de se plier aux nécessités imposées par des PV dont on ne choisit pas toujours tailles, formes et volumes...

- pierres synthétiques non soumises à la sédimentation et si possible très poreuses du moins avant les coralines...

- pas "d'indésirables" y compris et surtout les algues.

- enfin, c'est assez excitant d'essayer de faire différent de ce que l'on a fait avant avec plus ou moins de réussite, c'est comme cela qu'on avance et que l'on fait évoluer notre passion ! 

Bref, tout ça me donne envie de recommencer... Je suis encore bien malade ! :horreur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello et bienvenue sur Cap Récifal,

 

Une présentation du démarrage mais on attend la suite. Une renaissance c'est beaucoup dire, je parlerais plus de démarrage en suivant un protocole comme il en existe d'autres qui ont fait leur preuve.

 

Tu ne parle pas de l'objectif final que tu veux obtenir ? le bac sera orienté plus Fish Only je pense avec quelques coraux mous ? Cela serait normal au vu de ta population en poisson : poissons ange, poisson papillon.

Un poisson pas commun également : Heniochus varius ?

Tu aurais des photos de l'évolution en cours du bac?

 

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je ne pensais vraiment pas que mon post allait susciter tant de réactions.

J'en suis finalement assez content car si j'ai choisi d'écrire sur Cap Récifal c'est bien à cause de la qualité des dialogues.

 

Désolé si certains ne voient que de la pub déguisée dans mes propos : j'ai agi comme lorsque je donne mon avis sur un restaurant qui propose une formule originale et que je le signale sur tripadvisor (ceci n'est pas une pub  :D ).

 

Je vais essayer de répondre sur quelques points :

 

-Les PV : achetées au fil des visites dans des magasins très divers (Paris, Mouscron, Bordeaux, Clermont-Ferrand), me permettant de choisir les formes et de sélectionner ce qui me semblait le plus poreux et léger. Je n'ai jamais été tailleur de pierre et favorisait donc "l’empilement harmonieux".

Après une vingtaine d'années de bons et loyaux services, je remarquais que mes interventions pour corriger les paramètres devenaient de plus en plus nombreuses, variées et inattendues. Bref que l'équilibre n'était plus assuré ce que j'ai interprété comme un rejet des PV.

Quand les coraux mous ont commencé à se rétrécir et mes poissons à dépérir, j'ai donné tout à un ami et décidais d'arrêter le récifal.

Je jetais toutes mes PV (bêtement, je l'avoue). Je n'explique pas le phénomène, je l'ai observé..

 

Et puis l'envie est revenue et j'ai cherché une solution simple pour assurer le démarrage du bac. D'où mon essai sur des bases nouvelles avec lesquelles je n'avais aucune expérience. 

 

- le prix : l'ensemble de l'opération roches + produits m'a coûté 870 € soit l'équivalent de 54 kg de PV (sans autre produit)

 

- L'objectif : coraux mous et poissons

 

Je n'arrive pas à joindre les photos.ça mouline sans fin. Je vais y arriver

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nombre d'entre-nous mettent ou ont mis en cause leur PV (quand ce n'est pas leur sable) en observant des problèmes dans leur bac. Le mythe de la PV qui stocke et qui relargue n'a jamais été démontré. Un ancien membre chimiste avait d'ailleurs ici mis en doute cette théorie. Certes, il existe des phénomènes de précipitation/dissolution mais peut-être pas aussi désastreux qu'on le pense.

 

Mes "PV mortes" sont prêtes. Elles sont issues de mon ancien bac où j'ai incriminé la perte de coraux à une infection bactérienne (dommage, les tests ICP n'étaient pas alors disponibles), et d'un autre bac dans lequel les acros blanchissaient par les pointes et dont le propriétaire suspectait une accumulation de produit(s) toxique(s). Ces pierres inertes (ça fait ballot de parler de "pierres vivantes mortes") ont été nettoyées et désinfectées comme il se doit. Le futur démarrage avec ces pierres maléfiques me dira définitivement si le mythe est réalité et que des pierres dites contaminées ne sont pas récupérables.

 

La solution que tu juges simple ne me parait pas aussi simple : un substrat qui ne fait pas (encore) l'unanimité + des produits à approvisionner, doser, introduire + une méthode à suivre... mais en récifal, c'est bien connu : rien n'est simple. Non, plus que la simplicité, je vois dans cette démarche d'autres avantages que j'ai déjà évoqués. Quant au prix, je trouve plus pertinent d'évoquer l'efficience du procédé, en incluant plus tard les facteurs coût, durée et résultat. Nous suivrons donc l'évolution de cette "opération Daphbio/Aquaroche" (sans graisser, pas la patte mais le texte) avec d'autant plus d'intérêt, en toute impartialité et sans concession.

 

Nous suivrons... avec des photos, bien évidemment. Si tu as bien respecté le fameux protocole Cap récifal pour insérer des images, si le PC ne date pas trop et ta connexion correcte, tu pourrais peut-être au préalable réduire la taille des photos jpg à 1024 px max. Normalement l'uploader de fichiers s'en charge, mais il ne fait pas des miracles, même avec le meilleur protocole   ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'arrive pas à joindre les photos.ça mouline sans fin. Je vais y arriver

 

Pas de photo du bac actuel pour suivre l'évolution !

Tu n'arrives toujours pas à joindre des photos ? Pourtant, tu avais bien réussi à insérer les images des bouteilles Daphbio et des Aquaroches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca sent le pic de nitrite à retardement et une population vivante plus très vivante...

 

Ca m'intéresserait aussi de voir l'aspect des aquaroches après plusieurs semaines.

:requin 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici