Aller au contenu
titi59

Red sea 250 pour non symbiotiques

Messages recommandés

Bonsoir à tous, j'ai acheté récemment un red sea 250 et je l'ai démarré en récifal. Mais cela ne me plaisait pas (je n'aime pas avoir des bacs qui ressemblent à tout le monde comme j'avais des coraux "de base") et j'ai craqué au poisson d'or pour un magnifique dendronephthya rouge et après une longue hésitation (j'avais peur de me lancer dedans étant donné l'implication qu'il faut derrière...) je me suis décidé à tenter l'expérience ! Je l'ai placé dans une grotte spécialement aménagé pour lui, avec un léger courant qui la traverse, il était nourri 4 fois par jour au reef pearl et planktomarine. Cela fait maintenant 3 mois que je l'ai, il pousse très rapidement et colonise les pierres autour de lui, je l'ai bouturé à 3 reprises et les polypes repoussent à l'endroit de la coupe, le voici aujourd'hui:

post-2302-0-05321200-1451683816_thumb.jpg

 

j'ai trouvé dans le dendronephthya un couple de crabes anomura ainsi qu'un couple de crevettes synalpheus.

 

Voyant que les non symbiotiques marchaient plutôt bien, je me suis décidé à vendre des coraux pour m'en racheter d'autres, et me voilà donc avec un dendronephthya rouge, un dendronephthya blanc, un dendronephthya noir, un scleronephthya gracillicium, 3 paraminabea et un nephthyigorgia ! 

post-2302-0-80491700-1451683959.jpg

post-2302-0-31031700-1451683964.jpg

post-2302-0-37298200-1451683980_thumb.jpg

post-2302-0-29310600-1451683998_thumb.jpg

post-2302-0-56965300-1451684011_thumb.jpg

 

Leur grotte:

post-2302-0-78058300-1451684032.jpg

 

Je suis en train de revendre d'autres coraux pour partir sur un total non symbiotique et je compte rajouter des gorgones non symbiotique, une éponge haclilona et une lima scabra, voilà pour l'instant !

 

Bien entendu je tiens un carnet avec chaque espèce pour indiquer chaque bouturage ainsi que l'évolution !

 

Si quelqu'un c'est également lancé dans l'aventure je suis preneur de conseils et remarques sur mon projet et évidemment j'accepte toute critique ! 

 

Je vais refaire mon décor afin de faire une grande grotte au centre ou les coraux seraient plus dans l'ombre et pour qu'ils soient au centre du décor, j'ai racheté un nouvel écumeur pour pouvoir supporté la pollution engendré par le nourrissage (3 fois par jour avec reef pearl, phytoplancton et soft coral pro) et je compte également diminuer l'intensité de l'éclairage.

 

Par contre le dendronephthya violet ne s'ouvre qu'à la lumière... Une idée de pourquoi ? 

 

Merci à tous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aucune idée pour le Dendro mais félicitation pour ta tentative.

Ces coraux sont magnifiques et il est heureusement plus facile de nos jours de trouver des substituts alimentaires pour les maintenir en vie.

Cela ne veut pas dire que cela devient simple ...

Reste bien sur le problème de la pollution dont tu es conscient et c'est déjà un bon point. 

Je suis sur que ce topic va intéresser quelques adeptes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue sur Cap, Titi59 ;)

Bravo !

Je suis assez surpris, déjà qu'un Dendronephthya ait pu croitre mais à plus forte raison qu'il ait suffisamment crû en trois mois pour pouvoir être bouturé à trois reprises  ;) 

Comment as-tu fait pour le bouturage (quelle type de coupe, où et comment as-tu fixé les boutures ?

Par ailleurs, peux-tu nous donner plus de précisions sur le brassage de tes azoox ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aucune idée pour le Dendro mais félicitation pour ta tentative.

Ces coraux sont magnifiques et il est heureusement plus facile de nos jours de trouver des substituts alimentaires pour les maintenir en vie.

Cela ne veut pas dire que cela devient simple ...

Reste bien sur le problème de la pollution dont tu es conscient et c'est déjà un bon point. 

Je suis sur que ce topic va intéresser quelques adeptes !

 

Oui c'est sur, le premier dendro était sur un coup de tête mais le reste c'était longuement réfléchis et c'est pour ça que j'ai racheté un écumeur, j'ai également commandé du marine snow sur internet car on m'a dit que c'était très bon pour les non symbiotiques !

 

non symbiotique beaucoup de contraintes

 

la principale, les nourrir quand tu doit t'absenter , en plus il faut le faire au moins deux par jours .

 donc trouver/former une personne pour ca.

 

 

sinon , c'est de superbes coraux

 

Oui c'est vrai que c'est un sacré contrainte même mais quand on voit le résultat... 

j'ai des membres de la famille comme voisins qui avaient un 500 l récifal donc ça va m'aider beaucoup pour les déplacements, vacances etc :)

oui j'adore !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue sur Cap, Titi59 ;)

Bravo !

Je suis assez surpris, déjà qu'un Dendronephthya ait pu croitre mais à plus forte raison qu'il ait suffisamment crû en trois mois pour pouvoir être bouturé à trois reprises  ;)

Comment as-tu fait pour le bouturage (quelle type de coupe, où et comment as-tu fixé les boutures ?

Par ailleurs, peux-tu nous donner plus de précisions sur le brassage de tes azoox ;)

 

Oui moi aussi surtout qu'on m'avait dit que je ne le tiendrai pas un mois, qu'il allait dépérir, etc mais finalement je suis très surpris par l'allure de la pousse ! Dans son acienne grotte il me faisait ça pour se propager:

post-2302-0-82648300-1451734687_thumb.jpg

 

Là c'est quand je l'ai eu:

post-2302-0-92968600-1451734771.jpgpost-2302-0-92968600-1451734771.jpg

 

Et au bout de 3 mois:

post-2302-0-32047300-1451734884.jpg

 

Voilà ma méthode pour le bouturage:

1) Prendre un pied mère assez gros pour pouvoir supporter le bouturage et repérer des branches :

nnkx.jpg

 

 

 

2) Découper de façon très nette les branches (pas trop à la fois) avec une lame fine (j'ai utilisé un couteau en céramique blanc, mais on peut utiliser lame de rasoir, cutter, etc):

59o1.jpg

 

 

 

3) Prendre les petits bouts et prendre deux supports, du fil (de couture, laine, nylon), une aiguille, des ciseaux et de la super glue:

88mi.jpg

 

 

 

'4) Percer avec l'aiguille et du fil la base de la bouture et l'enrouler autour de la pierre choisie, puis fixer le fil sur la pierre en faisant un nœud, ou de façon plus simple, en mettant un point de super glue:

z3w0.jpg

 

 

 

5) Les mettre à l'ombre dans le bac principal, et le nourrir seulement quelques heures après:

25t7.jpg

 

voilà mon expérience pour le bouturage ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le brassage, comme j'ai lu qu'il fallait que les coraux soient en mouvement en permanence, j'ai dirigé mes pompes, j'ai changé la pompe de brassage de place, jusqu'à trouver l'emplacement parfait. Le fait que ce soit une grotte aide beaucoup aussi car j'ai remarqué le brassage la traversait de partout, les coraux sont donc toujours en mouvement sans être non plus agressé ;) Par contre au moment du nourrissage je coupe brassage et écumeur et je nourri à la seringue chaque corail, en faisant bien attention que les polypes se nourrissent ;)

 

Si d'autres vous viennent n'hésitez pas :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

;) par contre cette porcelaine dans le dendronephthya blanc, je dois la garder ou la virer ?

 

A priori, je l'imaginerais plus comme un prédateur que comme un promeneur inoffensif... mais je n'ai aucune idée quant à son identification précise (mais ses "cousins" ou apparentés sont pratiquement tous prédateurs de gorgones, entre autres).

Dommage, elle est superbe !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

M'eeeenfin, c'est pas humain de nous faire un truc pareil en début d'année!  :D

Voilà des lustres qu'on se casse tous les dents sur les NPS, et l'aut'... i' débarqu' avec ses boutures! :chaleur

 

Je plaisante évidemment, bravo à toi!

Sans vouloir mettre en doute tes propos, es-tu certain que le corail se développe?

est-ce que les polypes se raréfient?... ce qui est classique quand le corail ne mange pas à sa faim, et il a alors tendance à s'étirer, ce qu'on pourrait interpréter comme de la croissance, sauf qu'il maigrit également et ne produit pas de polypes.

Une fois de plus, ne crois pas que je veuille mettre en doute tes expériences, mais il faut dire que c'est si rare, pour ne pas dire que tu es... le premier...

 

Utilises-tu de l'eau osmosée, ou de l'eau de conduite (éventuellement traitée au charbon ou autre)?

Je demande, parce que j'ai remarqué qu'utiliser une eau non osmosée (mais pas trop pourrie...) permet d'introduire beaucoup plus de silice dans l'aquarium, ce qui augmente la production de diatomées, et n'est pas pour déplaire à bien des habitants du bac, que ce soit les coraux ou la microfaune.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé mdr

 

Oui j'en suis certain à 100 %, as-tu vu la photo du dendronephthya maintenant ? en voilà une autre:

 

post-2302-0-39650900-1451768735.jpg

 

Comme tu peux le voir aucun polype en moins, et tu peux même voir sur la première photo qu'à l'endroit du bouturage les polypes repoussent par dessus, je peux aussi constater qu'il pousse car en 3 mois j'ai du remonter la pierre de la grotte plus haut sinon il se colle en haut et se développe et je préfère qu'il reste... sur lui même mdr

 

J'utilise de l'eau osmosée mais je change l'eau une fois par semaine, ce qui doit aider aussi à apporter de nouveaux éléments dans l'eau !



Une bouture plus récente que j'ai faite il y a deux ou trois semaines:

post-2302-0-18831500-1451768982.jpg



- à savoir aussi que les polypes du dendronephthya rouge se nourrit aussi d'artemia et de mysis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre petite question, je compte partir sur un full non symbiotique comme j'ai du le dire, et je voulais savoir si vous avez des expériences et des conseils concernant la lima scabra, l'haclilona bleue, le cirripathes ainsi que la diodogorgia merci à tous de me répondre ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et bienvenue titi !

 

Le sujet est bigrement intéressant et en interpellera plus d'un sur CR. Suffisamment intéressant pour que je patiente un peu pour poursuivre avec autre chose que mon petit clavier de Smartphone.

 

Dans l'immédiat on peut affirmer qu'une Lima sp. Peut vivre dans un bac nourri de plancton. La Lima se positionnera là où elle se sentira au mieux et pas forcément à un emplacement visible pour l'observateur. Un endroit moyennement éclairé avec un courant regulier et non violent doit faire l'affaire. Tu peux creuser la PV, dans un endroit visible, sur un tombant, pour former une faille ou le bivalve pourra se glisser et se protéger presque totalement. Une fois reconnu cet environnement sûr ( il a des outils pour ça ), il ne devrait pas tarder à se fixer.

 

Concernant les Cirripathes, pour en avoir maintenu et observe quelque temps je suis persuadé que l'on peut les maintenir plusieurs années, en observant même une croissance. Ces animaux mangent des plantons de bonne taille et sont relativement voraces. Je crois d'ailleurs que le labo de Fauna marin à mentionné la croissance de Cirripathes en aquarium de test.

 

Diodogorgia, avec ses gros polypes me semble une des rares gorgones azooxanthellées maintenable plus d'une année en aquarium. Par contre, on a peu d'espoir d'observer une croissance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci Denisio d'avoir pris le temps de me répondre !

 

Comme je l'ai dit j'attends un peu avant d'introduire d'autres non symbiotiques, parce que la c'est déjà pas mal,

en tout cas je suis ravi de savoir que les prochains animaux que je souhaite introduire sont maintenables, pour la lima il faut en plus du plancton de l'artemia ou autre ?

 

En tout cas je suis content que mon sujet t'interpellent et c'est vrai qu'on voir rarement des non symbiotiques qui croient en aquarium, j'espère réussir dans cette aventure car l'investissement est assez conséquent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...me voilà donc avec un dendronephthya rouge, un dendronephthya blanc, un dendronephthya noir, un scleronephthya gracillicium, 3 paraminabea et un nephthyigorgia !

 

Le blanc... celui là ?

umbe.jpg

 

Je pencherais pour Umbellulifera sp. qui se caractérise par un long corps formé de tiges (bâtons) lisses, qui se terminent par des touffes souvent colorées, finement branchues, en forme d'ombrelles. Dendronephthya , lui, a plusieurs morphes (Alderslade en répertorie 3), toujours plus branchus (comme le spécimen rouge sur la photo), pour former parfois un buisson.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre petite question, je compte partir sur un full non symbiotique comme j'ai du le dire, et je voulais savoir si vous avez des expériences et des conseils concernant la lima scabra, l'haclilona bleue, le cirripathes ainsi que la diodogorgia merci à tous de me répondre ! ;)

Mon Compère Denisio a répondu à ta question... Juste un détail, les Haliclona sont des éponges symbiotiques de zooxanthelles et ont donc besoin de lumière ;)

Pour accroitre ta population d'azoox, tu pourrais aussi t'orienter vers la famille des Tubastrea où l'on trouve plusieurs espèces de maintenance vraiment envisageable à long terme (à condition aussi de supplémenter en Ca et carbonates divers via un RAC, Balling ou RAH, s'agissant de coraux durs). On pourrait également citer les Menella, une autre gorgone dont la maintenance semble parfois possible (à long terme, je n'en sais rien ?!).

Par ailleurs, je vois que tu as un DSB, ce qui pourrait être une excellente idée en terme d'épuration mais j'en suis moins sûr avec les azoox. Considérant que les paramètres d'eau risquent tout de même de faire le yoyo, en particulier pour les PO4, du fait d'une "alimentation généreuse" du bac, je crains que ce sable ne finisse par en stocker une belle quantité qu'il relarguera à chaque changement d'eau (ou plus précisément il équilibrera sa teneur en PO4 avec l'eau qui l'environne). C'est d'autant plus dommage et contradictoire que ce sable contribue certainement à accroitre en variété et quantité la microfaune du bac mais sur le long terme il faudrait veiller à ce que les taux de PO4 restent à des valeurs basses et acceptables. A contrario, ce rôle de tampon qu'il peut jouer positivement deviendrait plus un inconvénient qu'un avantage.

Mais puisque tu as du sable et que tu nourris copieusement, pourquoi pas aussi une ou deux cérianthes également ?

Au fait, où en es-tu coté PO4 :siffle 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...Oui j'en suis certain à 100 %, as-tu vu la photo du dendronephthya maintenant ? en voilà une autre:

 

attachicon.gifimage (2).jpg

 

Comme tu peux le voir aucun polype en moins, et tu peux même voir sur la première photo qu'à l'endroit du bouturage les polypes repoussent par dessus, je peux aussi constater qu'il pousse car en 3 mois j'ai du remonter la pierre de la grotte plus haut sinon il se colle en haut et se développe et je préfère qu'il reste... sur lui même mdr

 

Une bouture plus récente que j'ai faite il y a deux ou trois semaines:

attachicon.gifimage (4).jpg

Tout d'abord, je souhaite insister sur le fait que je ne remets pas en cause ta bonne foi, ni tes certitudes. Nous passons tous par des moments d'euphories, surtout concernant les azoox, qui nous empêchent de prendre le recul nécessaire à l'analyse. Nos conclusions sont parfois un peu hâtives sous la pression de l'enthousiasme, c'est bien naturel. Le forum est là pour élargir notre vision ;) et tempérer notre entrain :(

 

Je serais moins catégorique sur la croissance du Dendronephthya en question. Certes, les Dendro ne sont pas des espèces menacées, ils prolifèrent en certains endroits, à des vitesses phénoménales, à faire pâlir certaine Acropora ou Montipora de jalousie. Mais force est de constater qu'aujourd'hui, même dans les laboratoires de recherche (du moins a ce qu'ils ont pu communiquer de manière accessible, sur le net), cette croissance n'est pas probante. Je ne m'attarderai pas sur les révélations d'aquariophiles, parfois réputés, qui en remuant le sable auraient constaté cette croissance. Ils sont très avares en preuves. Ceci pour deux raisons :

  • Ces animaux gonflent, et ils gonflent démesurément. Il est donc impossible de se baser sur la taille pour mesurer  cette croissance. Les spécialistes prennent des photos de détail des différentes zones pour comparer la naissance de polypes, en considérant que leur rétraction peut influer sur l'analyse.
  • Ces animaux peuvent mourir rapidement mais , a contrario, ils peuvent dégénérer très lentement durant de longs mois. Cela se traduit par des branches qui s'allongent et, moins visible au début, un corps qui s'amincit.

Les photos ci dessus me paraissent trop récentes pour conclure quoi que ce soit. Patience, patience ! La cicatrisation d'une zone coupée est-elle la preuve d'une croissance ? Pourrais tu faire des gros plans des zones coupées (que je ne sais pas voir)  avant et après, pour mieux distinguer l'apparition de polypes ?

Comme le faisait remarquer Dompi, il existe toujours, dans la nature, des souches propres à se résister à nos conditions de maintenance. Il y aura forcément un jour ou l'une d'elle sera collectée et sera le départ de maintenances et propagations réussies en aquarium. C'est peut-être celle là, ce qui serait une excellente bonne nouvelle pour nous tous   :yahoo

 

Concernant les boutures, un indice probant serait qu'elles se fixent et s'étendent sur le substrat.

 

- à savoir aussi que les polypes du dendronephthya rouge se nourrit aussi d'artemia et de mysis

 

Ce constat me surprend. De ce que j'ai pu lire et observer sous fort grossissement, tout au plus devraient-ils se nourrir de leurs larves. Parmi les quelques coraux azoox,  je n'ai jamais pu identifier avec certitude, sous grossissement, ce qui les intéressent et  qu'ils ingèrent réellement , parmi les divers produits de planctons lyophilisé testés (je n'ai pas utilisé de  planctons vivants). Ceci, comparativement à d'autres comme Scleronephthya, Nephtyigorgia ou la gorgone Diodogorgia nodulifera, que l'on observe plus facilement ingérer certaines proies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... et me voilà donc avec ... un dendronephthya noir! 

Par contre le dendronephthya violet ne s'ouvre qu'à la lumière... Une idée de pourquoi ?

 

Noir ou violet ? Si tu évoques celui au centre, ci-dessous, je pencherais pour un Neospongodes dont certaines espèces sont partiellement zooxanthellées, ce qui expliquerait la réaction à la lumière.

 

post-2302-0-29310600-1451683998_thumb.jp

 

Ceci dit, le fait qu'un corail supporte la lumière n'implique pas obligatoirement qu'il soit symbiotique de zooxanthelles. Scleronephthya par exemple, ouvre ses polypes sous lumière directe, certes légère.

... et me voilà donc avec ... un scleronephthya gracillicium...!

A propos de Scleronephthya gracillimum. J'ai retenu de mes communications avec Phillip Alderslade que je resterai dorénavant toujours très prudent quant à l'identification de l'espèce. Lui-même est toujours réservé, même en présence de photos de détail, tant qu'il n'a pas analysé les sclérites.

Je n'ai trouvé de photo des autres espèces de Scleronephthya pour comparer. Si tu as des sources fiables permettant l'identification de S. gracillimum avec certitude, je suis preneur ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici