Aller au contenu
titi59

Red sea 250 pour non symbiotiques

Messages recommandés

Oui donc si ce moignon s'est formé avant la capture, peu de chance qu'il évolue en aquarium... Sans plus de connaissances sur le sujet, à voir dans le temps

 

Edit: dans le collision elle a également perdu un "crochet" de fixation...

Modifié par titi59

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon craquage du jour, un Dendronephthya orange, je trouve qu'ils tiennent mieux que les Scleronephthya, ils réagissent mieux et leur état est plus stable, alors que les Scleronephthya c'est en dents de scie, je n'en prendrai plus, les Dendronephthya je ne m'en lasse pas...

 

post-2302-0-44775100-1464469811_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci !

Pour mes deux Dendronephthya, deux roses, celui nourri aux nourritures type plancton, planktomarine, microplancton, est mort en 4 mois, alors que mon autre rose nourri uniquement au reef pearl est toujours vivant et se porte très bien, pareil pour la comatule, depuis que je nourri au reef pearl et "se lève" sur ses crochets, agitent ses bras, puis se referment en hauteur pendant 30-45 min puis se réouvre, je pense que le reef pearl est très efficace !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques photos du bac et de ses habitants ;)

post-2302-0-86380700-1467043041_thumb.jpg

 

La Melithaea:

post-2302-0-94951200-1467043149_thumb.jpg

post-2302-0-56028100-1467043292_thumb.jpg

 

La Menella violette:

post-2302-0-55820700-1467043153_thumb.jpg

 

Le Dendronephthya orange et l'ophiure violette qui se trouve à l'intérieur:

post-2302-0-87452700-1467043331_thumb.jpg

post-2302-0-22850400-1467043341_thumb.jpg

 

L'Himerometra :

post-2302-0-90067400-1467043026_thumb.jpg

 

 

L'inconnu :

post-2302-0-14893300-1467043413_thumb.jpg

 

Le Nephthyigorgia :

post-2302-0-81049500-1467043443_thumb.jpg

 

La Diodogorgia :

post-2302-0-66187700-1467043425_thumb.jpg

 

post-2302-0-23188700-1467043059_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon je sais pas si ça intéresse autant que les photos précédentes de mon bac et ses habitants mdr mais voilà la mixture de ce soir pour les non smybiotiques, plancton rouge (rouge), des oeufs de poissons (jaune), du microplancton (marron) et du congelé pour invertébrés filtreurs (verts)

 

post-2302-0-77055800-1467230975.jpg

post-2302-0-09436100-1467230978.jpg

post-2302-0-79552400-1467230979.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de nous en faire part.

 

Il me semble que la taille des œufs de poissons est assez importante ; à quels animaux les destines-tu ?

As-tu aussi des infos sur la taille et la composition du microplancton marron ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, les oeufs de poissons sont destinés à mon Acalycigorgia ainsi qu'à la Diodogorgia ! L'Acalycigorgia ça fait bientôt 5 mois, j'espère passer les 6 mois, pour l'instant aucun signe de nécrose ni de pertes de polypes (endroits dénudés), je garde espoir, mais jusque quand...

 

post-2302-0-20708600-1467309573_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Acalycigorgia ça fait bientôt 5 mois, j'espère passer les 6 mois, pour l'instant aucun signe de nécrose ni de pertes de polypes (endroits dénudés), je garde espoir, mais jusque quand...

 

Malheureusement, si. Ton Acanthogorgia montre des signes de fatigue, comme les branches qui se dénudent ou la densité de polypes qui a bien diminué. C'est le cycle habituel.

 

Ton inconnu ne serait pas un Cavernularia (obesa ?)

 

A ma connaissance, Cavernularia a un pied qu'il enfoui dans les sols meubles. Il ne se fixe pas aux rochers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton inconnu ne serait pas un Cavernularia (obesa ?)

 

Non car comme dis Denis son pied est fixé au rocher, or le Cavernularia est un ver avec des polypes plus grands... Peut être dans le genre Minabea

 

Malheureusement, si. Ton Acanthogorgia montre des signes de fatigue, comme les branches qui se dénudent ou la densité de polypes qui a bien diminué. C'est le cycle habituel.

 

Pour l'instant ce n'est pas encore le cas, mais bon, vu que ça ne marche nul part, chez moi ça sera la même chose sûrement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah les pennatules sont des coraux ? Ceux sont les seuls coraux qui peuvent donc se déplacer ?

 

Pas loin. Il y a aussi les LPS mono polype, comme Fungia, qui peuvent changer d'emplacement en se gonflant puis se dégonflant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Thomas,

 

En matière de coraux qui se déplace, il y a l'heteropsammia qui est super, et facile à maintenir (grosse bouche qui prend les aliments carnés comme les mysis artemia... Elle vit en comme commensalisme avec un ver (qui est dans un petit trouver dans son pied) et qui la déplace, c'est très marrant à voir. J'en ai une depuis au moins deux ans.

 

J'ai fait comme toi de nombreuses tentatives de maintenance de NPS,coraux, gorgones... Rien n'a dépassé un peu plus d'un an, à part les Tubastraea, qui sont super faciles à tenir si on est un peu rigoureux dans le nourrissage.

Pour les autres espèces, j'ai comme toi passé des mois à jeter des tonnes de poudres et de congelé de toutes marques, avec comme seul résultat de bien pourrir le bac, ce qui accélère la mort des coraux. Les NPS dans la nature vivent dans des courants chargés en microplancton et particules nutritives, mais l'eau n'en est pas pour autant chargée en po4 et no3... C'est la tout le dilemme de la maintenance de telles espèces en captivité, il faut trouver le moyen d'avoir une eau à la fois propre et chargée... Et pas grand monde n'y parvient.

J'avais pensé à mettre en place un bac NPS avec mega gros écumeur et grosse charge de PV (et rose changement d'eau hebdomadaire) + pompes doseuses et frigo pour nourrir quasi en continu, c'est quelque chose que j'ai en tête depuis longtemps, pour réessayer sur une base sérieuse. En attendant je me contente d'aller admirer ces magnifiques espèces dans leur milieu, ou elles sont réellement resplendissantes, comme jamais je n'en ai vu en bac.

 

Je pourrais te lister les bouffes que j'utilisais, ce serait long, j'avais au moins une vingtaine de réf en stock en rotation, ce que je trouvais le plus probant c'était les bouffes stabilisées de chez Reed mariculture, que je commandait aux Us. Nyos à maintenant sorti une gamme un peu approchant, mais il manque les plus petits proies, type roti, qui étaient vraiment bien. Le Reefroids de chez Polyplab semblait bien aussi, bonne réponse des polypes. Le phyto maison c'est très bien et rien à faire, je te conseille de le faire toi même poe contrôler les apports organiques que tu y mets, et pouvoir en avoir sous la main chaque jour.

 

Niveau "longévité" voilà ce à quoi j'étais parvenue, en ne prenant pourtant que des animaux réputés comme les NPS les plus faciles...

- nephthygorgia 15 mois super, après il s'était mis à rapidement dépérir subitement.

- Neospongodes environ 8/10 mois, fonte lente

- Cirrhipathes: 6 mois, ça semblait aller puis déclin rapide après 4 mois

- Lima:6 mois

- Trycanthrion 6/8 mois, fonte lente de l'éponge, les parazozo dessus mangeaient bien par contre

- bouture de diodogorgia: 3 mois

- Mopsella: 4 mois, nécrose assez rapide.

 

Par contre, je tiens des Corynactis et différents Tubastraea depuis des années, c'est facile à nourrir avec les macroaliments classiques, et l'heteropsammia.

J'ai eu un Rhizotrochus pendant 3 ans, disparu en fonte lente a cause des po4 je pense.

 

Que fais tu comme maintenance niveau qualité de l'eau (matos epuration, changement d'eau)?

Quels sont tes paramètres no3/po4?

 

Amic,

Sabine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Mais pourquoi ne pas fabriquer sa nourriture vivante :

 

http://www.cap-recifal.com/page/articles.html/_/vivant/phytoplancton-et-zooplancton-les-indispensable-r38

 

Un extrait de ce que l'on peut faire chez soi très facilement :

zoo.jpg

 

J'y vois beaucoup d'avantage : pas ou peu de pollution avec du vivant, choix de la taille de l'organisme en fonction de la taille potentielle de capture, possibilité d'enrichissement à la carte, coût faible...

Bon cela peut prendre un peu de place mais il y a moyen de s'organiser je pense, au niveau des contraintes de temps cela reste acceptable

Il me semble.

Je n'ai pas essayé la culture mais un copépode calanoïde et donc pelagique type Acartia tonsa me semble être une proie intéressante en terme de valeur nutritive et de gamme de taille.

 

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que fais tu comme maintenance niveau qualité de l'eau (matos epuration, changement d'eau)?

Quels sont tes paramètres no3/po4?

Sabine à raison et c'est bien un des principaux problèmes... la distribution pluriquotidienne de ces nutriments en quantité importante tend rapidement à polluer l'eau du bac et la plupart des azoox ont besoin d'une eau aussi "pure" que les organismes dits symbiotiques.

N'en demeure pas moins que même avec un système d'épuration performant et en veillant à la qualité de l'eau, les résultats à court et moyen termes ne sont pas au rendez-vous pour une majorité d'espèces.

Il y a quelques années lorsque je m'y suis risqué, je disposais d'une gamme de nourriture du commerce aquario certes bien plus restreinte mais j'avais aussi la chance de pouvoir tester de nombreuses préparations d'Alain Tortey (fermentées ou non)... Pourtant les résultats n'ont pas été probants et même si certains animaux ont peut-être tenu "assez longtemps", il s'agissait plus de survie que de maintenance pérenne.

Et nous en étions vite arrivés à la suggestion d'Olivier :

 

 

Le seul souci étant bien sûr qu'il faut disposer d'un peu de place et de pas mal de temps et surtout d'un bon savoir-faire pour mener à bien sur la durée tous ces élevages. Mais je pense réellement que c'est une des clés du succès.

Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que mon Compère Denisio cherche à automatiser de tels systèmes :D

A juste titre parce qu'il est difficile d'imaginer pouvoir être disponible 365 jours par an et pour plusieurs distributions quotidiennes sans jamais connaitre la moindre défaillance (il arrive parfois que mon Compère Denisio parte en vacances ou qu'il teste quelques cascades risquées aux sports d'hiver, bref autant d'action de nature à briser la nécessaire régularité revendiquée par les culture de zoo et phytoplancton).

Mais encore faudrait-il que ces nourritures vivantes, qu'il s'agisse de phytoplancton, de zooplancton (mais certainement aussi de bactérioplancton(S) ) soient aussi très variées.

Finalement, je crains qu'à moins de s'orienter rapidement sur cette voie (les nourritures vivantes) nous ne fassions que reproduire pour la énième fois les tentatives infructueuses déjà tentées par des dizaines d'autres récifalistes à travers le monde avec des nourritures inertes.

Il est également possible de tomber sur "la bonne souche" de tel ou tel azoox, à savoir l'animal qui pour un ensemble de raison sera plus résistant et franchira avec succès la phase d'adaptation à la maintenance dans un aquarium. Ce fut finalement le cas pour pas mal de coraux symbiotiques. Je pense par exemple aux Acropora Suharsonoi que pratiquement personne ne parvenait à maintenir il y a quelques années. Nous y parvenons assez facilement aujourd'hui et je ne pense pas que cela tienne aux conditions de maintenance qui n'ont guère évolué depuis mais plus certainement aux "souches qui tiennent" que des éleveurs ont fini par sélectionner peu à peu.

Mais dans le cas présent, il ne s'agit pas d'une espèce donnée que nous ne parvenons pas à maintenir sur le long terme (à faire croitre, à bouturer pour les coraux) mais de la quasi-totalité des azoox :-[

Je partage ton avis quant à la phrase que tu as placée en exergue de tes posts, Titi du cinq-neuf : "Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient" mais avec juste un petit bémol... Ceux qui essaient gagneraient à ne pas reproduire systématiquement les écueils de ceux qui s'y sont essayés auparavant. Autrement dit, Titi59, beaucoup ici et là ont testé quasiment toute la panoplie des tortores disponibles dans le commerce et malheureusement sans réussite.

Alors, bon sang, tu es jeune, passionné par les azoox, qu'attends-tu pour transformer ton local récifal en laboratoire de production de phytoplancton et zooplancton (nous parlerons plus tard du ou des bactérioplanctons) :D

Bravo pour ta persévérance et l'énergie que tu déploies mais il faut impérativement essayer aussi "d'autres voies" sinon tu risques de te bruler les ailes ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Mais pourquoi ne pas fabriquer sa nourriture vivante

olivier

Oui,certes c'est l'idéal, c'est sûr... Mais le plus dur, c'est de trouver des souches de qualité de ce zooplanction, perso à part de la dunaliella, de la nanno et du brachial, je trouve pas...

As tu de bonnes adresses?

 

Merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais bon sang, ce Dompail, vous ne le trouvez pas énervant? :D

 

C'est vrai, il pense (bien) tout haut, ce que nous disons (mal) tout bas !

 

Un jour.... on l'aura !

 

 

Mais pourquoi ne pas fabriquer sa nourriture vivante :

 

Parce que nous n'avons qu'une vie.

 

Alors je me polarise sur les planctons lyophilisés. En pensant que, si toutefois leur qualité nutritive est acceptable (ce qui reste à prouver), dans un petit récipient prêt à l'emploi, il y a plus d'espèces différentes que ce que je ne pourrai jamais produire.

 

Ceci dit, pourquoi vouloir varier à tout prix les espèces ? Une association de protéines, lipides, d'acides gras polyinsaturés, de vitamines et d'oligoéléments  n'en vaut-elle pas une autre, surtout si on ajoute des compléments nutritifs (AA, AG, OE, vitamines) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et nous en étions vite arrivés à la suggestion d'Olivier :

 

Le seul souci étant bien sûr qu'il faut disposer d'un peu de place et de pas mal de temps et surtout d'un bon savoir-faire pour mener à bien sur la durée tous ces élevages. Mais je pense réellement que c'est une des clés du succès.

Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que mon Compère Denisio cherche à automatiser de tels systèmes :D

  ;)

 

Tss !!!! c'est une fausse idée que l'on se fait de la culture de quelques bébêtes microscopiques.

Bien sûr qu'il faut "un savoir faire" mais le plus difficile est de le faire savoir ce que je me suis efforcé à faire :-[

Donc "yaplucas" !!!! Quand au "pas mal de temps" je ne pense pas que cela soit contraignant, on se lève ou se couche 5 minutes plus tard et le tour est joué !!! Cela fait plus de dix ans que je maintiens des rotifères et des copépodes dans des solutions parfois douteuses, et je suis repartis souvent de pas grand chose.

Je pense réellement que c'est une solution à mettre en application sur le long terme pour maintenir ce type de coraux.

 

Bien sûr que non on n'est pas obligé d'être présent 365 jours par ans, mais l'énergie que ces animaux auront ingurgité les mois précedents suffiront à passer ces quelques jours de disette. Et puis il n'est pas interdit de mettre un ramequin de proies vivantes pour qu'un bienveillant aquariophile qui passe par là en jette un peu...

 

Enfin ce n'est que mon avis...

 

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Parce que nous n'avons qu'une vie.

 

Alors je me polarise sur les planctons lyophilisés. En pensant que, si toutefois leur qualité nutritive est acceptable (ce qui reste à prouver), dans un petit récipient prêt à l'emploi, il y a plus d'espèces différentes que ce que je ne pourrai jamais produire.

 

Ceci dit, pourquoi vouloir varier à tout prix les espèces ? Une association de protéines, lipides, d'acides gras polyinsaturés, de vitamines et d'oligoéléments  n'en vaut-elle pas une autre, surtout si on ajoute des compléments nutritifs (AA, AG, OE, vitamines) ?

C'est bien pour ça !!! parce qu'on n'a qu'une vie mettons d'entrée toutes les chances de notre coté...

Effectivement il n'est pas nécessaire de varier à tout prix toutes les espèces. Un rotifère est un sac, et dans un sac on n'y met ce que l'on veut (demander à vos épouses !!!!) ici c'est pareilles si le sac est de bonnes dimensions on peut mettre de la levure riche en proteine, aa et vitamines (thiamine, riboflavine, nacine..) Ah un peu d'AG il manque, important car précurseur de certaine hormones on peut rajouter de l'huile foie de morue (au shaker et pas à la cuillère et sans olive...). Bien sûr il existe des composants tout fait comme le selco.

Si on veut des proies dont on n'a peut besoin d'enrichir on vise des copépodes par exemple.

 

Il également possible de maintenir une armée de crevettes, crabes, Bh dont l'utilité serait de distillé quotidiennement des zoe mais bien sûr il faudrait nourrir ces crustacés et donc polluer.

Que la force soit avec toi et ne tombe pas du coté obscur jeune padawan

 

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bon sang, ont m'avait pas dit  au moment ou je me suis lancer dans le récifal, qu'il  fallait etre chimiste,biologiste,nutritionniste ect ....

 

:D

Ni électricien, électronicien, informaticien, maçon, plaquiste, jointeur, fabrication de faux plafond, soudeur, carreleur, plombier....et cuisinier / charcutier (un plus pour faire venir les copains) :D :D :D

 

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici