Aller au contenu
Poisson chat

Réflexion méthode de démarrage 100% pierres mortes

Messages recommandés

J'ai mis en eau il y a 3 mois à présent mon bac 100% aquaroche, en utilisant la procédure recommandée. Ce qu'il s'est passé et que j'ai pu constaté également sur divers forums m'amène à penser que le technique recommandée n'est peut-être pas la meilleure: ce sujet pour échange et réflexion (les PV devenant rares, ce genre de démarrage 100% pierres mortes risque de ne pas être anecdotique dans l'avenir).

Mon protocole de démarrage:

1) Eau osmosée, sel, température etc

2) Protocole Daphbio, qui en résumé apporte bactéries, microfaune, et phyto/zoo plancton. Attente de quelques semaines pour cycle de l'azote.

3) Introduction premiers détritivores

4) Premier poisson

5) Coraux

Ce qui n'a pas marché:

- Aucune microfaune n'est apparue. Après avoir écumé les forums, j'en retire que i) le protocole Daphbio n'a pas marché chez grand monde sur une phase de démarrage, mais ii) apporte un vrai plus sur un bac mature => la faute aux produits ou au protocole?

- Très peu / aucune algue dans les premières semaines. On attend, on attend et rien ne se passe. Du coup, les premiers détritivores n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent

- Explosion d'algue concomitante à l'introduction des premiers poissons.

 

Mon analyse, que je vous encourage à challenger:

- Nous effectuons des démarrages "100% pierres mortes" en nous calquant sur un démarrage avec PV (détritivores, puis poissons).

- Sauf que lors d'un démarrage avec PV, une grande quantité de matière organique est apportée au bac. D'où poussée algale, et nécessité d'y remédier avec détritivores puis poissons alguivores. Rien de tel dans un démarrage 100% pierres mortes, où aucune matière organique n'est présente.

- Ce qui explique à mon sens l'échec du protocole Daphbio (les pauvres bêtes meurent de faim), et au contraire sa réussite dans les aquariums déjà mûrs.

 

Du coup, si c'était à refaire, je partirais ainsi:

1) Eau osmosée, sel, température etc

2) Démarrage comme un bon vieux bac à guppy: quelques bactéries, un bout de moule pour apporter un peu de matière organique, et on attend 3-4 semaines (et le pic de nitrite). On ne se prend pas la tête avec les problématiques de microfaune, plancton etc.

3) Une fois le cycle de l'azote en place, introduction des premiers poissons. Et contrairement à un démarrage avec PV, on ne partira pas sur des alguivores, qui n'auront rien à manger

4) Une fois la population piscicole ayant atteint le stade de quelques individus (introduits sur plusieurs semaines pour que l'aquarium monte en charge), on devrait observer un développement algale, suite à l'apport de matière organique lors du nourrissage des poissons.

5) A ce stade là uniquement, on passe en "mode récifal": détritivores et microfaune, puis coraux.

Qu'en pensez-vous?

Modifié par Poisson chat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avoue que je suis toujours sur la réserve dès que j'entends le mot protocole. Certes, la Berlinoise est aussi une méthode, mais aujourd'hui on enrobe ces appellations d'un mystère qu'elles ne méritent pas vraiment. Les bases ont été données il y a bien longtemps et rien de bien neuf avec les "recettes" actuelles. Elles ont le seul mérite d'intéresser une nouvelle population d'aquariophiles avide de modes d'emploi prémâchés, et tant pis si ils ne sont pas argumentés.

Débuter avec des pierres mortes… on pourrait penser qu'un nouveau monde s'ouvre. Mais à bien y regarder, il s'agit de reproduire une vieille méthode allemande en compensant les déficiences de pierres inertes. Ceci dit, je suis bien d'accord avec toi, Poisson-chat, l'intérêt de redéfinir les prérequis et insister sur ce qui est essentiel n'est pas anodin  puisque les pierres mortes sont appelées à devenir la référence dans les ans à venir.

C'est clair, je n'ai plus à douter depuis belle lurette de l'efficacité des pierres même mortes à aboutir à un vrai bac récifal. J'entends par là un bac avec de la biodiversité, où tout s'épanouit. Je ne doute plus depuis que j'ai lancé un tel bac de 130 litres, l'un des plus beaux et surement le plus abouti. Cette expérience date d'une époque où l'on ne parlait pas de protocole, quand les Aquaroches étaient à leurs débuts et quand le doute sur les PM était encore bien installé chez une majorité de récifalistes. Je peux donc comparer en connaissance de cause avec les "protocoles" actuels. Je peux d'autant mieux en parler que je suis parti de pierres mortes, certes prometteuses mais en très mauvais état. Cette synthèse pourra servir à alimenter ce topique.

Mes pierres, probablement indonésiennes, poreuses récupérées chez un ancien récifaliste ayant arrêté, servaient depuis quelques années de bordure de jardin. Elles on été récupérées avec leur terre et surtout une quantité importante de matières organiques desséchées. J'ai pu reconnaitre des éponges, de nombreux vers polychètes, des algues, corallines et quelques polypes secs. Ces pierres ont seulement été lavées au nettoyeur haute pression. Pas de bain à l'acide, ni au peroxyde d'hydrogène. Autant dire qu'elles étaient sèches, délavées par les intempéries, mais l'intérieur était totalement pollué quand je les ai introduites dans le bac. Il y avait donc quasi exclusivement ces bordures de jardin auxquelles j'ai rajouté deux fioles de bactéries Biodigest. Le pic de nitrite, ou plutôt le plateau de nitrites m'a paru sans fin. Une longue période qui a commencé à me semer le doute : 10 jours de nitrites dans le rouge !  Et puis Alléluia, il a commencé à régresser. Les nitrites au plus bas, et les nitrates à un niveau raisonnable, j'y ai introduit deux petites pierres vivantes, grouillant de vie, issues d'un bac du club. J'ai rapidement peuplé de coraux, puis un peu plus tard de quelques petits poissons, mollusques et crustacés. Une blennie introduite provisoirement a eu raison des quelques algues et elle est retournée dans le bac principal. L'équilibre a été trouvé lentement. Au bout d'un an la vie grouillait : éponges, petits tuniciers, vers… se développaient.

Ce bac "bénéficiait" de l'eau issue des changements d'eau du 1000 L principal : une grossière erreur (elle s'est traduite, bien plus tard, par des carences et des anomalies de développement de certains coraux). Je n'y  mesurais rien. Pour dire que le démarrage du bac était visuellement si  satisfaisant que je ne me suis pas méfié.

Cette expérience m'a donc amené à établir mon propre protocole ;) de démarrage du prochain 1000 L. Il sera donc réalisé avec 95% (voire 98%) de PM issues de mon ancien bac (arrêté pour suspicion d'attaque de bactéries ou virus), et issues du bac d'un ami qui les avait incriminées de tous les maux avant de s'en séparer.  Passées au nettoyeur haute pression, puis décapées à l'acide faible, rincées, puis traitées à l'eau oxygénée pour en extraire les matières organiques avant un dernier rincage, j'imagine qu'elles ne sont pas pires que mes précédentes bordures de jardin. Selon mes possibilités, je les laisserai tremper dans la mer 2 à 3 semaines. Sinon, je les immergerai, sèches, dans un bain chargé de bactéries diverses du commerce. Puis, introduites dans le bac, j'ajouterai quelques pierres soit issues de la mer, soit issues d'un bac mature que je saurai de confiance. Et inch' Allah, le temps fera le reste... selon l'évolution j'ajouterai des sources de carbone... ou pas.

Donc, pour résumer : des PM les plus vierges possibles, des bactéries une seule fois au coeur de la pierre, un ensemencement en microorganismes, un entretien de la population bactérienne et puis basta ! C'est ma méthode :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour revenir à l'enchainement que tu proposes, Poisson-chat. Je pense qu'il est préférable d'établir la chaine alimentaire des plus petits aux plus gros, de ceux qui contribuent à l'épuration aux pollueurs : bactéries, microorganismes, meiofaune, coraux, crustacés / détritivores, puis pour terminer les poissons, progressivement. Les algues s'imposeront ou pas d'elles-mêmes selon la charge organique et l'éclairage. C'est à l'aquariophile de doser et de s'adapter, avec une éventuelle lutte biologique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Denisio a dit :

... j'y ai introduit deux petites pierres vivantes, grouillant de vie, issues d'un bac du club. J'ai rapidement peuplé de coraux, puis un peu plus tard de quelques petits poissons, mollusques et crustacés...

A vous lire l'un et l'autre, c'est bien l'élément majeur qui semble faire la différence au démarrage : un ensemencement avec un "kit " ou avec une PV "grouillante de vie".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Pour ma part j'ai démarré mon 300 litres DSB uniquement avec des PM de mes précédents bacs complètement sèches depuis des années dans une cuve. 

Simple rinçage à l'eau du robinet et léger récurage et plouf sur le lit de sable. 

Préparation de l'eau et mise en eau  

J'ai laissé tourner quelques jours comme ça puis j'ai ajouté trois sacs de "pseudo sable vivant" (c'est écrit sur le paquet mdr) 

Mais je pense que ce qui a permis la vraie mise en route et une commande de deux sceaux de "vrai" sable vivant grouillant de bestioles chez un célèbre fournisseur qui produit lui même ce sable. 

Quelques jours plus tard les premier zozo étaient introduits puis un couple de clown et une debelius et petit à petit les coraux. 

 

A ce jour mon bac semble en pleine forme il grouille de micro bestioles et les éponges encroutent déjà les pierres. J'y vois aussi toutes sortes de filtreurs et elles sont recouvertes de coralines. Bref on ne pourrait imaginer qu'elles aient été mortes un jour. 

 

Pour ma part je crois moyen à ces protocoles en bouteilles (mais selon mes principes respectant les accords Tolteques je ne ferais aucune suppositions n'ayant pas eu l'occasion de les utiliser)  et je n'apprécie pas tellement non plus l'aspect aquaroche qui même une fois colonisés ne rendent pas à mes yeux comme de vraies pierres (même ressuscitées) mais cela est purement personnel et je loue la démarche qui évite d'ajouter une pression supplémentaire sur la nature. 

 

Je pense que les PM sont un biens de plus en plus précieux étant donné que nous nous dirigeons vers de plus en plus de raretés de morceaux arrachés aux récifs. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir  tous,

mais...j'ai manqué un épisode (!?)

Y-a t-il pénurie de PVs ? 

J'ai stoppé le bac il y a 4 ans (déjà)  et souhaite reprendre ; j'ai gardé 20 kg  du décor (PV) dans des cartons, après les avoir passé au jet haute pression ...

Si je comprends, j'ai bien fait de garder ces pierres mortes...?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Pierre 17. Tout comme moi qui reviens depuis peu dans le "milieu" tu te rendras compte que beaucoup de choses ont changés (pas toujours pour le meilleur à mes yeux). Et effectivement en ce qui concerne les pvs ils semblerait que la pénurie pointe le bout de son nez et les quelques pv que l'on peut trouver sont à des tarifs qui commencent à vraiment piquer. 

En soi ce n'est pas plus mal puisque nous avons désormais des moyens de reconstituer des bout de récifs avec une pression moindre sur la nature. Toujours est il que bienheureux ceux qui comme toi ont eu la bonne idée de garder leurs anciennes pas comme de véritables trésors qu elles sont devenues. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne perds pas de vue que la "meilleure" mise en route possible passe par la présence de "vraies" PV fraîchement importées... ce que je ne manquerai pas renouveler, en gardant cette base.

Merci

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, pierre17 a dit :

Je ne perds pas de vue que la "meilleure" mise en route possible passe par la présence de "vraies" PV fraîchement importées... ce que je ne manquerai pas renouveler, en gardant cette base.

Merci

 

:bonjour

 

 pas vraiment d'accord, de plus en plus de bacs démarrent avec de la pierre morte, et ils se portent a merveille ( dont le mien 😉).

 c'est un principe de démarrage différent d'avec des pv fraîches, mais sans les mauvaises surprises que ces dernières peuvent amenées ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je nuancerais un peu tes propos ....De plus en plus de bac commence avec des pierres morte ,  pour une raison d'approvisionnement de pierres vivantes fraiche ( indonesie)  , car celle qu'ont peut trouver vienne soit d'Australie et son trés chère , soit de méditerranée et son de piètre qualité ...Je rajouterais egalement que commencer avec des pierres inertes se fait , mais c'est plus facile pour un aquariophile qui a déjas eu un bac récifal qu'un néophyte ..Et rajouter quelques pierres vivantes pour ensemencer le bac ( entre 5 et 10 % ) et quand même un réel plus pour la diversité , que certains protocole qui sont plus commerciale , qu’éfficace ...

"les mauvaises surprises "  c'est que j’appellerais : la nature . Avec les bon cotés et les mauvais ....comme toute chose  en ce monde  .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part démarrage avec mes anciennes pierres sèches et deux sceaux aquariomicrofaune et franchement on croirait qu'elles n'ont jamais été "mortes". 

Je pense que l'ajout de coraux apporte aussi de la diversitée transportée sur les supports et autres  

 

Par contre je pensais échapper aux indésirables et j'ai malgré tout eu la totale  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici